DSK déjà sous la loupe en 2008

Publié le 15/05/2011 à 00:00, mis à jour le 15/05/2011 à 08:35

DSK déjà sous la loupe en 2008

Publié le 15/05/2011 à 00:00, mis à jour le 15/05/2011 à 08:35

En 2008, le Conseil exécutif du Fonds monétaire international (FMI) n’avait retenu aucune des accusations de harcèlement, de favoritisme ou d’abus de pouvoir contre Dominique Strauss-Kahn après avoir étudié le rapport du cabinet indépendant Morgan Lewis & Bockius chargé d’enquêter sur le comportement du directeur général.

Dominique Strauss-Kahn avait fait l’objet d’une enquête interne après que sa relation extraconjugale avec une des cadres de l’organisation a été mise à jour. L’enquête portait aussi sur le recrutement d’une fille d’amis du couple Strauss-Kahn au poste de stagiaire au FMI.

Si le directeur du FMI sauve on poste, il n’en reçoit pas moins un sévère blâme du conseil exécutif qui estime que ces incidents reflètent «une sévère faute de jugement», ce que Dominique Strauss-Kahn a admis et ce pour quoi il s’est publiquement excusé.

«Le comportement du directeur général donne le ton pour l’ensemble de l’institution et doit être irréprochable en toutes circonstances», déclare le conseil exécutif dans son communiqué.

Suite à cet incident, les règles de conduite applicables au directeur général, aux employés et au membre du conseil exécutif seront remises à jour. Le FMI s’appuiera sur les recommandations du cabinet juridique qui a conduit l’enquête pour publier de nouvelles règles.

De plus, dans un souci de transparence, le rapport des enquêteurs a été rendue public sur le site internet du FMI.


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

À la une

Comment Trump alimente les tensions dans le golfe Persique

20/09/2019 | François Normand

ANALYSE - Le golfe Persique est une poudrière sur le point d'exploser; Washington en est en grande partie responsable.

La Bourse attend le prochain déclic

BLOGUE. Les bonnes données économiques et la Fed rassurent mais le test des profits et du conflit commercial approche.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

21/09/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.