Dorel décrit le fouillis qu'est devenue la chaîne d'approvisionnement mondiale

Publié le 05/11/2021 à 15:35

Dorel décrit le fouillis qu'est devenue la chaîne d'approvisionnement mondiale

Publié le 05/11/2021 à 15:35

Par La Presse Canadienne

Dorel n’aura d’autre choix que d’augmenter ses prix à nouveau. (Photo: La Presse Canadienne)

Le cauchemar logistique se poursuit pour Industries Dorel tandis que les conséquences négatives de la perturbation de la chaîne d’approvisionnement sont «encore pires que prévu».

Les commentaires de la direction du fabricant de meubles et de produits juvéniles donnent une idée du chaos qui sévit sur la chaîne d’approvisionnement mondiale, lors d’une conférence téléphonique, vendredi, avec les analystes financiers visant à discuter des résultats du troisième trimestre.

Même les «gros détaillants» ne sont pas toujours en mesure d’accepter tous les articles dont ils ont pourtant besoin, a dit Martin Schwartz, le président et chef de la direction. «Certains clients n’ont pas les moyens de prendre les articles dont ils ont besoin. Ils n’ont pas les camionneurs ou n’ont pas de place dans leur entrepôt.»

Des «dizaines de millions de dollars» en marchandise attendent d’être livrés. Pour la division de produits juvéniles, l’entreprise estime avoir perdu pour 14 millions $US en revenus en Europe, en raison des perturbations de la chaîne d’approvisionnement. Pour les meubles, il est plus difficile d’évaluer la perte, a dit le dirigeant, mais elle serait d’environ 25 millions $US, toujours en Europe.

Dorel n’aura d’autre choix que d’augmenter ses prix à nouveau, ajoute M. Schwartz, qui ne sait pas à quel moment ces hausses auront lieu. Il note que l’accès aux conteneurs est le principal défi pour l’entreprise.

À (re)lire: Chaînes logistiques mondiales: une «chorégraphie» perturbée

Résultats

En raison de ces difficultés, Dorel a enregistré une perte de 68 millions $US, ou 2,09 $US par action, comparativement à un bénéfice de 9,3 millions $US, ou 0,28 $US, pour les activités poursuivies.

Les revenus atteignent 437,2 millions $US, une diminution de 2,4% par rapport à l’an dernier.

Il s’agit des premiers résultats trimestriels depuis l’annonce de la vente de la division Sport qui devrait être complétée au cours du premier trimestre 2022.

Les résultats tiennent compte aussi d’un jugement défavorable d’un tribunal du Luxembourg, annoncé à la fin octobre. Un montant de 61,7 millions $US, ou 1,90 $US par action a été prévu pour payer l’impôt dû.

À une question d’un analyste, M. Schwartz a dit qu’il ne fallait pas s’attendre à ce que d’autres litiges fiscaux du genre se présentent.

Les revenus de Dorel Maison ont reculé de 9,9% à 218,1 millions $US, toujours au troisième trimestre. Dorel produits de puériculture (les produits pour bébé) a vu ses revenus augmenter de 6,6% à 218,1 millions $US.

 

Sur le même sujet

À la une

Le Canada est encore loin d'avoir une vraie stratégie industrielle

ANALYSE. Un an après le dépôt d’un important rapport à ce sujet, Monique Leroux explique ce qu’il manque pour y arriver.

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.