Discours de Marois: le financement des mesures sociales inquiète les gens d'affaires

Publié le 01/11/2012 à 07:41, mis à jour le 01/11/2012 à 07:45

Discours de Marois: le financement des mesures sociales inquiète les gens d'affaires

Publié le 01/11/2012 à 07:41, mis à jour le 01/11/2012 à 07:45

Par Yannick Clérouin

Les gens d'affaires saluent plusieurs engagements, mais restent sur leur appétit à plusieurs égards.

La communauté d’affaires se dit satisfaite de nombreux engagements pris par Pauline Marois mercredi dans le cadre de son discours inaugural.

Mais trois des principaux organismes qui défendent les intérêts des gens d’affaires du Québec auraient aimé des engagements plus fermes sur plusieurs aspects, notamment sur le plan du financement des mesures sociales. Voici un aperçu de leurs réactions.

Espoir et inquiétude au Conseil du patronat du Québec

Si le Conseil du patronat se dit rassuré quant à la plupart des intentions annoncées en matière économique dans le discours inaugural de Pauline Marois, il reste préoccupé quant à la capacité financière du Québec de continuer à élargir la portée de ses généreux programmes sociaux et à s’en offrir de nouveaux.

L’organisme pro-patronal voit d’un bon œil les engagements pris en matière d’intégrité et de lutte contre la corruption, de gestion rigoureuse des finances publiques, de soutien à l’innovation et à l’entrepreneuriat, ainsi que d’investissement dans les transports et les énergies propres.

Il s’interroge toutefois sur la capacité du Québec de s’offrir les nombreuses autres mesures sociales annoncées dans ce discours, tout en contrôlant ses dépenses et en visant l’atteinte rapide de l’équilibre budgétaire. Le gouvernement doit selon le Conseil «instaurer un mécanisme de cran d’arrêt qui vise essentiellement à compenser le coût de nouvelles initiatives par des réductions équivalentes de dépenses».

Craintes à propos du financement des mesures sociales chez les MEQ

Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ) se dit satisfait de la place que la première ministre a accordé au développement économique dans son discours inaugural, mais se demande comment le gouvernement pourra financer toutes les mesures sociales annnocées.

«La première ministre a rappelé sa volonté de réduire le poids de la dette publique dans le PIB québécois. MEQ s’interroge cependant sur la capacité du gouvernement à financer la série de mesures sociales que la première ministre a aussi annoncées», dit Simon Prévost, président de MEQ dans un communiqué.

MEQ a aussi insisté sur le fait que l’augmentation éventuelle des redevances minières doit être bien réfléchie, car il ne s’agit pas de décourager les investisseurs. « Nos ressources sont en territoires éloignés, les minerais ne sont pas nécessairement à forte teneur et l’exploitation des ressources naturelles est par nature extrêmement risquée ; on n’encouragera pas la transformation en décourageant l’industrie primaire », dit M. Prévost.

Un plan de match plus clair pour les PME

Pour sa part, la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) a salué la volonté du gouvernement de mettre de l'ordre dans les finances publiques et d'accélérer «la croissance économique pour tous».

«Nous aurions souhaité davantage de précisions concernant son plan de match pour aider les petites entreprises à prospérer, notamment au chapitre de la fiscalité et de la règlementation », a dit Martine Hébert, vice-présidente, Québec, de la FCEI.

À ce sujet, les nouvelles obligations que le gouvernement souhaite imposer aux petites entreprises de 11 à 49 employés dans la refonte de la Charte de la langue française interpellent particulièrement la FCEI, qui entend poursuivre le dialogue avec le gouvernement afin que la réalité des petites entreprises soit prise en compte dans cet exercice.

À la une

Bourse: Wall Street retrouve le moral et termine en forte hausse

Mis à jour le 07/12/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture la séance sur un gain de plus de 300 points.

À surveiller: CGI, Dollarama et Lion Électrique

07/12/2021 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de CGI, Dollarama et Lion Électrique? Voici quelques recommandations d’analystes.

Titres en action: American Airlines, Intel, Airbus, ABB

Mis à jour le 07/12/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.