Des employeurs appelés à aider les travailleuses à venir au Canada pour avorter

Publié le 04/07/2022 à 13:48

Des employeurs appelés à aider les travailleuses à venir au Canada pour avorter

Publié le 04/07/2022 à 13:48

Par La Presse Canadienne

La Cour suprême des États-Unis a invalidé l’arrêt Roe v. Wade, qui a mis fin aux protections constitutionnelles de l’avortement. (Photo: La Presse Canadienne)

TORONTO — Un groupe de femmes éminentes du secteur technologique canadien appelle les employeurs à payer les frais de déplacement pour les travailleuses qui veulent venir au Canada pour se faire avorter.

Dans une lettre ouverte, au moins 50 signataires se disent «dévastées» pour les femmes qui sont touchées par l’invalidation récente par la Cour suprême des États-Unis de l’arrêt Roe v. Wade, qui a mis fin aux protections constitutionnelles de l’avortement.

Ces femmes estiment qu’il s’agit d’«un pas dangereux vers l’oppression» et qu’il pourrait conduire à de nouvelles restrictions de droits obtenus de longue haleine.

En plus de couvrir les frais du personnel devant se déplacer pour des avortements, les signataires exhortent les entreprises à envisager des politiques de relocalisation qui aideraient les employées à se déplacer vers des juridictions où les droits reproductifs sont respectés.

Elles veulent également que les entreprises garantissent un accès inconditionnel aux prestations de santé, dans la dignité et la confidentialité, et que les membres du personnel bénéficient de congés payés ou de journées de bénévolat pour assister à des manifestations ou soutenir les femmes qui luttent pour leurs droits.

Les signataires de la lettre incluent Janet Bannister, associée directrice de Real Ventures, Eva Wong, cofondatrice de Borrowell, Erin Bury, cheffe de la direction de Willful, et Amanda Hall, cheffe de la direction de Summit Nanotech.

Sur le même sujet

Quand la semaine de 4 jours tourne au vinaigre

RHÉVEIL-MATIN. À l'issue de son projet pilote, cette entreprise n'a eu d'autre choix que d'y mettre un terme.

La tension monte entre les moins de 40 ans et leur employeur

17/08/2022 | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Et ce n'est pas anodin, selon Santé Mieux-être Lifeworks.

À la une

Bourse: Wall Street finit en hausse malgré la torpeur ambiante

Mis à jour à 16:53 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le secteur énergétique mène la Bourse de Toronto vers le haut.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

16:43 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

Faites partie de notre classement des 300 plus grandes PME du Québec

17:00 | Les Affaires

Pour y figurer en bonne place et ainsi profiter d’une belle visibilité, remplissez notre formulaire.