Des élections ? un pur gaspillage !

Publié le 03/09/2009 à 16:45

Des élections ? un pur gaspillage !

Publié le 03/09/2009 à 16:45

Par Jean-Paul Gagné

Ne voulant pas passer pour un « loser », le chef libéral Michael Ignatieff a décidé de provoquer la chute du gouvernement minoritaire de Stephen Harper. Il a pris sa décision en moins d'une journée, comme s'il avait tiré à pile ou face.

Les deux grands partis étant à peu près sur un pied d'égalité dans les sondages, l'issue de la prochaine élection serait, selon toute vraisemblablement, l'élection d'un gouvernement minoritaire, conservateur ou libéral.

Le Bloc québécois est formel. Il votera lui aussi pour le renversement du gouvernement.

Le sort de ce dernier retombe ainsi sur les épaules du NPD. Pour ne pas avoir l'air de s'allier au Parti conservateur, Jack Layton fait le coq. Quant à Stephen Harper, il ne veut pas donner l'impression qu'il se met à genoux devant des socialistes.

50 milliards de déficit

Pour vendre son appui aux conservateurs, le chef du NPD exigera des mesures sociales au gouvernement Harper, qui fait déjà face à un déficit de 50 milliards de dollars pour l'année en cours, soit 1 470 pour chaque Canadien.

La prévision des déficits fédéraux pour les cinq prochaines années est de 100 milliards, soit 3 540 $ par Canadien. Ce n'est pas rien. Et on est prêt à dépenser 350 millions de plus pour une élection inutile !

Jeu politique enfantin

Le jeu auquel se livrent certains chefs de parti fédéraux est de la bien petite politique.

Cela ne sert pas l'intérêt du pays, qui commande que l'on se préoccupe prioritairement du ralentissement de l'économie et de ses conséquences sur la qualité de vie des Canadiens.

Êtes-vous pour ou contre la tenue d'élections cet automne ?

À la une

Fonderie Horne: le gouvernement dévoile ses exigences environnementales

Mis à jour il y a 10 minutes | La Presse Canadienne

La population pourra se prononcer par écrit sur les nouvelles exigences du 6 septembre au 20 octobre.

Les ventes d'habitations reculent pour un cinquième mois consécutif au Canada

Les ventes en juillet ont diminué de 5,3% par rapport à juin, sur une base désaisonnalisée, précise l’ACI.

Le commerce de gros augmente de 0,1% pour atteindre 80,7G$ en juin

Le secteur des biens divers a augmenté pour la quatrième fois en cinq mois.