Creaform vendue à une société américaine

Publié le 29/10/2013 à 14:10, mis à jour le 29/10/2013 à 14:25

Creaform vendue à une société américaine

Publié le 29/10/2013 à 14:10, mis à jour le 29/10/2013 à 14:25

Creaform, de Lévis, passe aux mains de la société étatsunienne AMETEK (NYSE : AME), qui a déboursé 120 M$ US pour acquérir un des chefs de file du développement et de la fabrication de technologies de mesure 3D portables. Creaform est aussi un fournisseur de services d’ingénierie 3D et affiche des ventes annuelles d’environ 52 M$.

«L’acquisition de Creaform est un ajout extraordinaire. Son expertise en RD est impressionnante et elle occupe une place prépondérante dans plusieurs segments de marché à croissance rapide», a indiqué Frank S. Hermance, pdg d’AMETEK, précisant que la transaction permet à sa division des technologies d’ultraprécision d’accroître sa gamme de produits de manière importante.

Creaform fabrique des scanneurs 3D portables et ses appareils optiques sont utilisés pour un nombre grandissant d’applications afin de créer des modèles et des mesures 3D exacts.

Son catalogue de produits comprend aussi une machine de mesure de coordonnées portable et des accessoires utilisés pour la rétroingénierie, l’inspection dimensionnelle, la fabrication de précision, le contrôle de la qualité automatisé et l’impression 3D.

Le siège social et les opérations de fabrication de Creaform sont situés à Lévis, où l’entreprise exploite aussi un centre d’innovation, tout comme à Grenoble en France. Creaform possède des bureaux aux États-Unis, en France, en Allemagne, en Chine, au Japon et en Inde.

AMETEK est un chef de fil mondial de la fabrication d’instruments électroniques et d’appareils électromécaniques dont le chiffre d’affaires annualisé atteint 3,6 G$ US.

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Taxer les multinationales et les GAFA: mission... difficile

BLOGUE INVITÉ. Historiquement on a davantage réussi à éviter la double taxation. Instaurer des taxes est plus difficile.

Christian Dubé sermonne ceux qui mettent en péril le déconfinement

«Les fautifs devront être sanctionnés et nous n’hésiterons pas à fermer les établissements au besoin», a dit M. Dubé.

Un tarif d'électricité réduit pour la quasi-totalité des serres

« C’est ce qu’on demandait depuis plusieurs années», a expliqué le président des Producteurs en serre du Québec.