COVID-19 : l’entrepreneuriat pour aider les jeunes à la maison

Publié le 13/04/2020 à 09:57

COVID-19 : l’entrepreneuriat pour aider les jeunes à la maison

Publié le 13/04/2020 à 09:57

Par François Normand

Pour combattre l’isolement des jeunes du primaire et du secondaire confinés en raison de la pandémie de la Covid-19, Rino Lévesque, l’auteur et le créateur de l’École communautaire entrepreneuriale consciente (ECEC), a lancé ce lundi matin en ligne l’initiative S’entreprendre et s’engager à la maison.

Cet ancien enseignant et directeur d’école lance cette initiative pédagogique en partenariat avec le gouvernement du Québec, l’Université Laval, le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité, sans parler de la collaboration directe de commissions scolaires, d’éducateurs et de collaborateurs.

Cette initiative propose des activités ou des projets d’entrepreneuriat simples à réaliser. Un jeune peut les faire seul ou avec un tuteur, un grand frère, une grande sœur ou un parent.

L’initiative s’inspire de l’approche pédagogique et éducative de M. Lévesque qui favorise l’esprit d’entreprendre chez les étudiants pour les inciter à poursuivre leurs études tout en s’engageant dans leur communauté. Cette approche est implantée dans trois provinces canadiennes (incluant le Québec) et huit pays, dont la Belgique et la Suisse.

«Nous voulons prendre le relais de l’école communautaire entrepreneuriale consciente pour favoriser l’éducation, la santé et le bien-être ainsi que l’entrepreneuriat à la maison en ces temps difficiles», explique M. Lévesque, qui est membre désigné du World Entrepreneurship Forum et membre honoraire de la chaire d’entrepreneurship Rogers – J.A. Bombardier à HEC Montréal.

Selon lui, il y a de la «souffrance qui s’installe dans les maisons» en raison des difficultés économiques vécues par plusieurs familles à la suite de la perte de l’emploi d’un ou des deux parents. Plusieurs jeunes vivaient aussi dans des environnements difficiles avant la crise, où il y avait par exemple de la violence verbale ou physique.

Cette initiative cherche donc aussi à aider les jeunes à passer au travers de la crise avec des projets concrets et constructifs.

Comment ça fonctionne

S’entreprendre et s’engager à la maison ne cherche pas à remplacer les cours qui se donnent déjà à distance, mais plutôt à compléter ou bonifier cette offre pédagogique, précise M. Lévesque.

L’initiative invite les jeunes à faire cinq choses :

 

  • À entreprendre une activité ou un projet entrepreneurial qu’ils ont le goût de réaliser.
  • À s’engager positivement à la maison en imaginant une idée passionnante et qui pourra contribuer à améliorer la vie autour d’eux.
  • À s’investir dans quelque chose qu’ils aiment et qu’ils trouvent valorisant.
  • À agir de manière solidaire et bienveillante.
  • À être innovateur, ingénieux et responsable… pour eux, leur famille, leur entourage.

 

Source: S’entreprendre et s’engager à la maison

Chaque semaine, le site propose un thème sur lequel les jeunes du primaire et du secondaire peuvent travailler. Cette semaine, le thème est pour le moins d’actualité : comment pouvons-nous soutenir les personnes âgées dans notre entourage?

«Ça peut être un projet aussi simple que d’écrire des lettres à ses grands-parents ou de développer un projet de mini-traiteur, qui cuisinera des plats pour les grands-parents et qui ira les déposer devant leur porte», explique M. Lévesque.

Ces exemples permettent notamment dans le même temps d’appliquer des notions de français, de planification, voire de mathématiques, puisque faire une recette implique de mesurer la quantité de plusieurs ingrédients.

S’entreprendre et s’engager à la maison est une initiative interactive.

La plate-forme offre des documents pour les jeunes, des documents pour les parents, de même que des horaires de téléprésence.

Car des «d’édupreneurs» seront en ligne pour répondre aux questions des jeunes et pour échanger avec eux par l’entremise d’un canal de clavardage, et ce, du lundi au vendredi, mais à des moments bien précis (voir sur le site web).

Des personnes discutent aussi en vidéoconférence du thème de la semaine en direct pour informer les jeunes, comme nous avons pu le constater ce matin.

À la fin du cycle d’une semaine, soit le vendredi, les jeunes sont invités à présenter leur projet entrepreneurial aux autres membres de la communauté, en l'occurence, cette semaine, pour aider les personnes âgées.

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Lexya veut simplifier la vente de livres scolaires sur les campus

19/08/2019 | Pascal Forget

La première corvée de la rentrée au cégep et à l’université, c'est de se procurer tous les livres pour les cours.

Nouveaux diplômés, quelles sont vos chances d'être embauchés?

25/04/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. L'optimisme est de mise, selon une étude menée au Canada par le cabinet-conseil Robert Half.

À la une

Détrompez-vous, la hausse ne profite pas qu'aux GAFAs

BLOGUE. Surprise. Le mouvement haussier commence à gagner des secteurs plus cycliques.

Bourse: le Nasdaq franchit la barre des 11000 points

09:59 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. L'indice a une nouvelle fois profité de la bonne santé de plusieurs de ses valeurs phares.