Commerce électronique : laisser-faire néfaste des gouvernements


Édition du 12 Août 2017

À l'instar du Conseil québécois du commerce de détail et de plusieurs commerçants, Marwah Rizqy, professeure de droit fiscal à l'Université de Sher- brooke, vient de demander à nos gouvernements de taxer les ventes en ligne faites par des sociétés ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Davos: la technologie va-t-elle trop vite pour l'humanité?

25/01/2019 | AFP

75 pays promettent d'engager des discussions afin de réguler de manière « plus efficace le commerce en ligne».

Dollarama lance sa boutique en ligne

21/01/2019 | lesaffaires.com

Les articles sont vendus à la caisse.

À la une

La vente en ligne séduit les fabricants d'automobiles

Il y a 15 minutes | AFP

Après Tesla, Audi a annoncé en mars qu'elle testerait la vente en ligne en vue d'une généralisation en 2020.

L'UE offre deux options pour reporter le Brexit et sortir de l'impasse

Il y a 11 minutes | AFP

Le 12 avril est le nouveau 29 mars.

Tesla de nouveau face à des difficultés de livraison

Il y a 9 minutes | AFP

Ce cas de figure «ne se répètera pas dans les trimestres prochains».