Cinq familles se retrouvent parmi les 10 Canadiens les plus riches

Publié le 03/12/2010 à 14:12

Cinq familles se retrouvent parmi les 10 Canadiens les plus riches

Publié le 03/12/2010 à 14:12

Par La Presse Canadienne

Paul Desmarais Sr. Photo: Bloomberg

Les dynasties familiales occupent cinq des dix premières positions du palmarès des 100 Canadiens les plus fortunés, une liste élaborée annuellement par le Canadian Business Magazine.

La première place revient d'ailleurs à l'une d'entre elles. Le clan Thomson, propriétaire de l'empire médiatique Thomson-Reuters, surclasse aisément tous les autres avec une fortune estimée à 23,36 milliards $.

Les Thomson sont suivis de loin par Galen Weston, qui possède notamment la chaîne Loblaw, dont la fortune est de 8,5 milliards $. Il est donc le Canadien qui possède la plus importante fortune personnelle. 

Il faut descendre jusqu'à la 6e position pour trouver le premier milliardaire québécois: le pdg de Power Corporation, Paul Desmarais. Sa fortune personnelle est de 4,28 milliards $.

La famille québécoise la plus prospère est le clan Saputo. Les investissements des héritiers du riche fromager Emanuele ("Lino") Saputo leur ont permis d'accumuler une fortune de 3,52 milliards $, ce qui leur a permis de rafler la 9e position du palmarès.

Pierre-Karl Péladeau est l'un des trois Canadiens qui apparaît pour la première fois sur cette liste. Son frère Érik et lui occupent la 85e position avec des avoirs de 670 millions $.

En tout, 16 Québécois figurent dans la liste, dont la famille Bombardier (22e position, 2,1 milliards $), Guy Laliberté (37e place, 1,51 milliard $) et Jean Coutu (52e position, 1,15 milliard $).

La dégringolade la plus spectaculaire appartient à l'un des fondateurs de Research in Motion, James Balsillie, dont la fortune personnelle a chuté de 32,4 pour cent pour s'établir à 1,81 milliard $. Il a chuté de la 16e position à la 30e en un an.

Au cours de la même période, la fortune du propriétaire de Lululemon Athletica, Chip Morris, a bondi de 66,5 pour cent pour atteindre 1,25 milliard $.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

Sur le même sujet

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Les ventes des grossistes canadiens ont avancé de 0,3% en février

Les économistes s’attendaient en moyenne à un gain de 0,1 % pour ce mois.

À la une

Agriculture urbaine: des melons d'Oka à l'ancien hippodrome

BLOGUE. Urbanisme transitoire: cet été, il poussera des melons d'Oka sur le terrain vacant de l'Hippodrome Blue Bonnets.

À surveiller: Dorel, Stantec et Bank of America

Que faire avec les titres de Dorel, Stantec et Bank of America?

Bourse: le temps de miser sur les banques américaines?

14/06/2019 | Denis Lalonde

BALADO GESTIONNAIRES EN ACTION. Les banques américaines se négocient à des ratios très intéressants, dit François Rochon