Canada: le déficit commercial se creuse en septembre

Publié le 04/11/2020 à 10:41

Canada: le déficit commercial se creuse en septembre

Publié le 04/11/2020 à 10:41

Par AFP

Les raffineries canadiennes ont acheté davantage de pétrole brut américain en provenance de Louisiane. (Photo: 123RF)

Le déficit commercial du Canada s’est creusé en septembre à 3,3 milliards de dollars canadiens (2,14 milliards d’euros), après un troisième mois de progression des importations comme des exportations, a annoncé mercredi Statistique Canada.

Ce résultat dépasse largement les attentes des analystes, qui tablaient sur un déficit à 2,2 milliards de dollars canadiens.

L’agence nationale de la statistique a toutefois nettement revu à la hausse le déficit d’août, initialement annoncé à 2,4 milliards et désormais réévalué à 3,2 milliards, indique l’agence sans plus de précisions.

« Même si la meilleure nouvelle de ces résultats est l’augmentation du commerce dans les deux sens en septembre, laissant penser que l’activité continue de se reprendre, ce déficit plus important qu’attendu montre que les défis auxquels fait face le commerce canadien ne sont pas près de disparaître », relève Royce Mendes, analyste à la Banque CIBC.

En septembre, les importations ont atteint 48,8 milliards de dollars canadiens (+1,5 %). Cette hausse est principalement due aux importations de pétrole brut (+87,1 %), qui pour la première fois depuis le début des effets de la pandémie de coronavirus en mars, « ont dépassé le cap du milliard de dollars », note Statistique Canada.

Les raffineries canadiennes ont acheté davantage de pétrole brut américain en provenance de Louisiane.

Les exportations, qui ont atteint 45,5 milliards de dollars en septembre (+1,5 %), ont quant à elle surtout progressé dans les secteurs de ventes d’avions et de bois d’œuvre. 

Les exportations d’aéronefs ont bondi de 43 % en septembre, tirées par une hausse des ventes de jets d’affaire vers les États-Unis, la Norvège et le Royaume-Uni.

L’excédent commercial avec les États-Unis, son principal partenaire commercial, s’est nettement rétréci, passant de 2,9 milliards de dollars en août à 2 milliards en septembre.

Pour le commerce avec le reste du monde, les exportations sont reparties à la hausse après un repli en août, en grande partie vers le Royaume-Uni (or et aéronefs), la Norvège (aéronefs et nickel) et l’Allemagne (cuivre et divers autres produits).

Le déficit commercial du Canada avec les pays autres que les États-Unis est passé de 6,1 milliards de dollars canadiens en août à 5,3 milliards de dollars en septembre.

À suivre dans cette section

À la une

Le Conseil du patronat veut «éliminer les interventions de la santé publique»

Il demande plus de pouvoirs pour les employeurs dans un régime de santé et sécurité au travail jugé trop généreux.

Lion livrera 60 autobus scolaires électriques à Autobus Séguin

Il y a 48 minutes | La Presse Canadienne

Ce serait la plus importante commande du genre en Amérique du Nord selon l'entreprise.

Sur le banc des pénalités, Couche-Tard est bon marché

BLOGUE. Tous se demandent quelle autre filière Couche-Tard a choisie en tant qu’avenue de croissance complémentaire.