BRP: des employés sanctionnés dans des circonstances troubles

Publié le 14/02/2012 à 15:43, mis à jour le 14/02/2012 à 15:54

BRP: des employés sanctionnés dans des circonstances troubles

Publié le 14/02/2012 à 15:43, mis à jour le 14/02/2012 à 15:54

Par La Presse Canadienne

BRP, le fabricant de produits récréatifs autrefois connu sous le nom de Bombardier, a imposé des mesures disciplinaires à un groupe de 25 de ses employés.

Dans un communiqué aussi bref que circonspect, l'entreprise a indiqué mardi matin que les mesures visant les employés en question avaient été prises à la suite d'abus au programme de bénéfices des employés.

Les mesures disciplinaires comprennent notamment des suspensions.

L'entreprise n'a émis aucun autre commentaire, refusant de donner quelque détail que ce soit sur la nature du programme de bénéfices en question, le genre d'abus qui aurait eu lieu ou l'importance de ceux-ci.

Les installations de BRP sont situées à Valcourt, en Estrie, là où l'inventeur de la motoneige Joseph-Armand Bombardier a donné naissance à toute une industrie.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Le G7 Finances fait un pas vers la taxation des géants du numérique

15:31 | AFP

Le G7 s’est aussi entendu sur « pour instaurer une taxation minimale à l’impôt sur les sociétés ».

FaceApp aspire vos données, mais ce n'est pas la seule

15:15 | AFP

Outre le fait que la société est russe, sont en cause les conditions générales d’utilisation.

États-Unis: mises en garde sur la populaire application russe FaceApp

10:49 | AFP

Un sénateur appelle la police à enquêter sur les «risques pour la sécurité nationale et la vie privée».