Aurora Cannabis veut internationaliser sa présence boursière

Publié le 07/03/2018 à 13:50

Aurora Cannabis veut internationaliser sa présence boursière

Publié le 07/03/2018 à 13:50

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123rf.com)

Aurora Cannabis envisage de s'inscrire sur au moins un marché boursier international dans un avenir proche.


Le producteur de marijuana d'Edmonton évalue depuis un certain temps la possibilité d'entrer sur le Nasdaq, la Bourse de New York ou la Bourse AIM de Londres, un marché international pour les plus petites entreprises en croissance, a indiqué mercredi le chef corporatif d'Aurora, Cam Battley. 


Aurora, dont l'action est déjà négociée à la Bourse de Toronto sous le symbole boursier «ACB», espère aller de l'avant avec ce plan assez bientôt, a-t-il précisé. Aucun échéancier n'a cependant encore été établi. 


L'entreprise a déjà pris des mesures pour augmenter la portée de son actionnariat, a poursuivi M. Battley. Il estime qu'il est parfaitement logique de rechercher des inscriptions internationales additionnelles puisque la société et sa base d'actionnaires connaissent une expansion rapide partout dans le monde.


M. Battley n'a pas exclu la possibilité qu'Aurora Cannabis soit éventuellement inscrite sur plusieurs marchés boursiers internationaux.


Vers la fin du mois dernier, Cronos Group est devenu le premier producteur de cannabis canadien à s'inscrire à la cote du Nasdaq, où son action est négociée sous le symbole boursier «CRON». L'entreprise reste inscrite à la Bourse de croissance TSXV sous le symbole «MJN».


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Newtrax : l'Internet des objets au service de l'industrie minière

18/04/2019 | Marie Lyan

PME DE LA SEMAINE. La société conçoit des systèmes qui permettent de mesurer en temps réel différents paramètres.

Les PME en quête de solutions au salon Connexion

18/04/2019 | Alain McKenna

Au Québec, plusieurs entreprises investissent dans le numérique, mais on sent un manque d’engagement clair.

Passionnés et ti-clins de l'immobilier

Édition de Avril 2019 | Daniel Germain

De tous les investisseurs, ceux qui ont du succès dans l'immobilier sont sans doute les vendeurs les plus ardents et ...