Attentat durant le discours de Pauline Marois: la SQ prend l'enquête

Publié le 05/09/2012 à 08:50, mis à jour le 05/09/2012 à 09:27

Attentat durant le discours de Pauline Marois: la SQ prend l'enquête

Publié le 05/09/2012 à 08:50, mis à jour le 05/09/2012 à 09:27

Par La Presse Canadienne

Le discours de Pauline Marois à la suite de sa courte victoire de mardi a tourné à la tragédie. Photo: Benjamin Nantel

C'est finalement la Sûreté du Québec qui enquêtera sur l'incident de mardi soir, qui a fait un mort pendant le rassemblement soulignant l'élection de la première femme à la tête du gouvernement du Québec, Pauline Marois.

Dans un point de presse tôt mercredi matin, la SQ a confirmé qu'elle prend en charge l'opération qu'elle mènera conjointement avec le Service des enquêtes sur l'intégrité de la personne et l'unité des crimes majeurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

« La Sûreté du Québec a notamment le mandat d'assurer la protection de l'État, et dans la mesure où à ce stade-ci de l'enquête, il nous est impossible d'exclure que la personne qui était visée était la première ministre élue, la Sûreté du Québec prend la responsabilité de l'enquête », a déclaré Guy Lapointe, porte parole de la SQ.

La victoire péquiste a pris une tournure funeste mardi soir qui aurait pu avoir des conséquences graves pour la vie de la chef du Parti québécois. Son discours a été marqué par un incident qui a les apparences d'un attentat et qui a semé la stupeur et une soudaine pagaille parmi les 2000 militants venus l'entendre.

La chef péquiste avait déclaré qu'un nouvel épisode de l'histoire du Québec commence, mais elle ne pensait pas qu'il allait aussi s'amorcer avec un acte criminel, qui a pratiquement mis fin aux festivités de son parti.

Elle s'adressait à plus de 2000 militants surchauffés au Métropolis de Montréal, vers minuit, quand quelques agents de la Sûreté du Québec, ceux qui l'ont suivie durant toute sa campagne, ont surgi sur la scène pour l'amener brusquement avec eux.

Peu après, l'animateur de la soirée, Yves Desgagnés, a annoncé que l'explosion d'une balle assourdissante forçait l'interruption des festivités. Même Mme Marois est revenue pour demander aux gens de quitter dans le calme.

Puis elle est revenue pour dire que la situation était sous contrôle et a invité les gens à rester.

"C'est ce que doit faire une femme chef d'État", a-t-elle lancé, acclamée par ses partisans.

L'incident a néanmoins jeté un froid sur la liesse qui avait cours au Métropolis. Peu après elle a terminé son discours en remerciant sa famille et en saluant ses candidats, sans oublier ses militants.

"Je vous remercie d'être là", a-t-elle conclu.

Un mort

À la une

Bourse: Wall Street s'offre un rebond, tiré par la technologie

Mis à jour à 17:07 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor

Que faire avec les titres de Tesla/Twitter, Lightspeed et Québecor? Voici quelques recommandations d'analystes.

Titres en action: Home Depot, Walmart

Mis à jour à 08:53 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.