Arrivée au Canada de travailleurs étrangers: des agriculteurs interpellent Trudeau

Publié le 28/10/2021 à 10:49

Arrivée au Canada de travailleurs étrangers: des agriculteurs interpellent Trudeau

Publié le 28/10/2021 à 10:49

Par La Presse Canadienne

Il est inévitable, selon les représentants du secteur agricole, que l’arrivée des travailleurs ce mois-ci de même qu’en novembre et décembre sera retardée. (Photo: La Presse Canadienne)

Longueuil — Des représentants du secteur agricole québécois réclament que le premier ministre Justin Trudeau intervienne pour assurer l’arrivée au Canada de l’ensemble des travailleurs étrangers temporaires (TET), affirmant qu’ils sont essentiels pour éviter de mettre en péril la sécurité alimentaire des Canadiens.  

L’Union des producteurs agricoles (UPA), l’Association des producteurs maraîchers du Québec (APMQ) et la Fondation des entreprises en recrutement de main-d’œuvre agricole étrangère (FERME) déplorent les ratés informatiques qu’éprouve Service Canada depuis plusieurs mois.  

Ce sont des modifications informatiques mises en place en août dernier qui seraient à l’origine de délais inacceptables pour obtenir de Service Canada un numéro d’étude d’impact sur le marché du travail (EIMT). Ce document est requis de chaque employeur pour que ses employés étrangers obtiennent leur permis de travail d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC).   

Ce processus prend habituellement 20 semaines et doit être répété chaque année.   

Or, les trois organisations agricoles affirment qu’à ce jour, en raison des problèmes informatiques, plus de 900 demandes d’EIMT concernant 4000 travailleurs étrangers temporaires n’ont toujours pas été traitées, même si le nombre de demandes du secteur agricole est pratiquement identique à celui de la même période, l’an dernier.   

Il est inévitable, selon elles, que l’arrivée des travailleurs ce mois-ci de même qu’en novembre et décembre sera retardée. La mise en place d’une cellule de crise est donc nécessaire pour que la situation se règle, à leur avis.

Sur le même sujet

Une année mouvementée au menu

Édition du 24 Novembre 2021 | Jean-François Venne

TRANSFORMATION ALIMENTAIRE. La demande pour les produits alimentaires transformés continue d’augmenter.

Agropur regarde devant

Édition du 24 Novembre 2021 | Jean-François Venne

TRANSFORMATION ALIMENTAIRE. La coopérative qui transforme la moitié du lait québécois se montre optimiste.

OPINION Exceldor, coopérative en quête de bras
Édition du 24 Novembre 2021 | Jean-François Venne
Bonduelle Amériques changera-t-elle de mains?
Édition du 24 Novembre 2021 | Jean-François Venne
duBreton se tourne vers l’Europe
Édition du 24 Novembre 2021 | Jean-François Venne

À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour à 13:06 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…