ABI: l'employeur annule toutes les rencontres avec le syndicat

Publié le 15/02/2019 à 12:11

ABI: l'employeur annule toutes les rencontres avec le syndicat

Publié le 15/02/2019 à 12:11

Par La Presse Canadienne
Des gens discutent autour d'une table.

(Photo: 123RF)

Les négociations qui avaient repris à l'Aluminerie de Bécancour viennent de prendre une mauvaise tournure. Le Syndicat des Métallos affirme que l’employeur a annulé toutes les rencontres de négociations qui étaient prévues.


Après une rencontre préliminaire en comité restreint, les négociations avaient finalement repris récemment chez ABI.


Un lockout des 1030 travailleurs, membres de la section locale 9700 du syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, a été décrété par la direction il y a plus de 13 mois, le 11 janvier 2018.


Le Syndicat des Métallos affirme vendredi que la direction d’ABI a annulé toutes les rencontres de négociation qui étaient prévues au cours des prochains jours. Et il y en avait « quelques-unes » planifiées, a-t-on affirmé.


Les Métallos soutiennent qu’ils ont proposé à la direction de poursuivre au moins les négociations sur les sujets sur lesquels il est encore possible de cheminer, mais que cela n’a rien donné.


« L’employeur a annoncé son intention d’y réfléchir, sans toutefois fixer d’échéance à sa réflexion ou de date de négociation », indique le syndicat dans un communiqué.


Le président du syndicat, Clément Masse, reproche à ABI de « chercher un prétexte pour interrompre les négociations » et dit se questionner sur sa volonté de négocier.


ABI est propriété à 75 % d’Alcoa et à 25 % de Rio Tinto.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.