Abattoir Colbex: Investissement Québec veut ravoir ses 20 M$

Publié le 02/08/2012 à 13:42, mis à jour le 02/08/2012 à 17:49

Abattoir Colbex: Investissement Québec veut ravoir ses 20 M$

Publié le 02/08/2012 à 13:42, mis à jour le 02/08/2012 à 17:49

Investissement Québec menace de saisir les équipements et les immeubles de l’abattoir Levinoff-Colbex, à Saint-Cyrille-de-Wendover, dans le Centre-du-Québec. La société d'État a envoyé un préavis pour exercer un droit hypothécaire de 19,6 millions de dollars à la société en commandite exploitant l’installation et à son propriétaire, la Fédération des producteurs de bovins du Québec.

Selon Investissement Québec, le syndicat de producteurs a manqué le paiement d’intérêts de près de 50 000 $ dus le 31 mai 2012. Levinoff-Colbex SEC est actuellement en processus de liquidation, à la demande de son principal créancier, la Banque Nationale.

En 2006, Investissement Québec a accordé un prêt de 19 millions à la Fédération des producteurs bovins (FPBQ) pour lui permettre de racheter l’abattoir des frères Cola, qui exploitaient alors une entreprise rentable. Le syndicat agricole avait alors déboursé 62,5 millions pour mettre la main sur l’installation, pour soutenir l’industrie, en pleine crise de la vache folle.

Depuis, les conditions de marché et la situation financière de l’abattoir se sont détériorées. Le 1er juin, Levinoff-Colbex a fermé ses portes.

Son propriétaire, la FPBQ, doit tout de même rembourser l’argent d’Investissement Québec, qui est aussi à risque pour une garantie de prêt de 10 millions. La Fédération doit également rembourser un prêt de 32 millions contracté en 2008 pour recapitaliser l’entreprise.

À la une

Les compagnies aériennes s'alarment du «chaos» si la 5G n'est pas limitée près des aéroports

Il y a 28 minutes | AFP

Les acteurs du secteur aérien aux États-Unis s’inquiètent des conséquences de la 5G sur les avions.

Québec veut 25 000 éducatrices en services de garde d'ici 2026

C’est un total de 295 millions $ qui seront consacrés à différentes mesures.

Entreprises et consommateurs prévoient une forte inflation, selon la banque centrale

L’inflation est le problème économique le plus important pour les consommateurs.