Un modèle inspiré de Zara et Cosco


Édition du 08 Mars 2014

Un modèle inspiré de Zara et Cosco


Édition du 08 Mars 2014

Pourquoi Montréal Auto Prix, qui s'est adjoint les services de l'humoriste Patrice Demers pour accroître sa notoriété, réussirait en Ontario, là où le puissant concurrent H. Grégoire a dû battre en retraite ?

L'entreprise s'appuie sur un modèle concurrentiel inspiré à plus d'un titre de grands noms du commerce de détail, dont Costco et Zara.

Prix unique

Montréal Auto Prix respecte une politique de prix unique, qu'on retrouve normalement partout sauf dans l'industrie automobile, toujours ouverte à la négociation. Or, soutient M. Lamoureux, cette pratique gêne nombre de consommateurs, malhabiles en négociation. «Ça frustre les consommateurs. C'est pourquoi, chez nous, les voitures sont vendues au prix affiché, sans négociation possible.»

Choix limité

En échange de prix qu'on jure inférieurs à la concurrence, l'entreprise ne se cache pas d'offrir un choix limité de couleurs et de diversité de produits. «C'est un compromis que les clients comprennent, dit M. Lamoureux, qui s'inspire là de Costco. Chez Provigo, vous aurez des petits pois en quatre ou cinq variétés différentes. Chez Costco aussi vous aurez des pois, mais en une seule marque et au meilleur prix que chez celui qui offre la diversité. C'est pareil chez nous !»

Locaux modestes


À la différence de nombre de concurrents qui investissent gros dans des salles d'exposition luxueuses, Montréal Auto Prix reçoit ses clients dans des entrepôts de taille et de confort limités, à la façon de Winners et HomeSense.

Vitesse de rotation

De plus, M. Lamoureux explique que la taille délibérément restreinte des salles d'exposition permet à Montréal Auto Prix d'enregistrer un nombre de rotations des stocks parmi les plus rapides de l'industrie (de 24 à 26 par an). À la manière de l'européenne Zara, passée maître dans sa capacité de renouveler rapidement ses stocks pour encourager des visites fréquentes de ses clients.

Montréal Auto Prix veut se rapprocher de ses clients potentiels, d'où la décision de s'implanter dans de nouveaux marchés, encore peu exploités par la concurrence.

Lire aussi:
Vitrine du détail: Montréal Auto Prix veut sortir de Montréal

À la une

Il s’est passé quoi avec Meta?

Édition du 21 Février 2024 | Jean Gagnon

BOUSSOLE BOURSIÈRE. Comment la valeur de Meta Platforms a-t-elle pu fluctuer de cette façon depuis trois ans?

Le front commun a dit oui à 74,8%

Il y a 1 minutes | La Presse Canadienne

Le front commun est constitué de l’APTS, de la CSQ, de la FTQ et de la CSN et représente 420 000 travailleurs.

Un projet tangible d'investissement servant à développer sa pensée «long terme»

EXPERT INVITÉ. En investissement boursier, il est souvent bien moins payant d’aller vite que de prendre son temps.