Target reprendra les emplacements de Zellers au Canada pour 1,8G$

Publié le 13/01/2011 à 08:44, mis à jour le 13/01/2011 à 10:34

Target reprendra les emplacements de Zellers au Canada pour 1,8G$

Publié le 13/01/2011 à 08:44, mis à jour le 13/01/2011 à 10:34

Par Mathieu Lavallée

Photo : Bloomberg

C'est finalement l'américaine Target qui reprendra les emplacements de nombreux Zellers au Canada. Le détaillant a accepté de racheter les intérêts locatifs de jusqu'à 220 sites actuellement exploités par la bannière de la Compagnie de la Baie d'Hudson, pour un montant de 1,825 milliard $.

La transaction doit permettre à Target d'ouvrir ses premiers établissements au début de 2013.

Pour une certaine période de temps, Zellers sous-louera ses emplacements, qui seront alors exploités par Target mais sous la bannière Zellers.

Le détaillant américain veut ouvrir entre 100 et 150 magasins à travers le pays en 2013 et 2014.

« Cette transaction nous offre une opportunité remarquable d'étendre notre marque Target, nos boutiques Target et de proposer une expérience d'achat supérieure au-delà des États-Unis pour la première fois dans l'histoire de notre société", a déclaré dans un communiqué Gregg Steinhafel, Président et PDG de Target Corporation.

Certains magasins Zellers pourraient être cédés à d'autres détaillants, a indiqué pour sa part La Compagnie de la Baie d'Hudson, et quelques magasins Zellers continueront d'être exploités dans certaines communautés du pays.

Selon Richard Baker, gouverneur de la Compagnie de la Baie d'Hudson, « cette transaction est très attrayante à long terme; elle nous permettra en effet d'effectuer d'importantes dépenses en immobilisations dans nos grands magasins et nos magasins spécialisés afin de continuer à stimuler leur croissance ».

La rénovation des emplacements qui seront récupérés par Target pourrait représenter un investissement de plus d'un milliard $.

Une fois retapés, les magasins Target pourraient créer des « dizaines de milliers d'emplois », a indiqué la compagnie, expliquant qu'un établissement aux États-Unis fait travailler entre 150 et 200 personnes, ce qui équivaut à 44 000 employés dans le meilleur des scénarios.

La Compagnie de la Baie d'Hudson s'attend pour sa part à la création de 20 000 nouveaux emplois net à la suite de cette transaction.

PLUS : Montréal dans la mire de Target


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Les géants du détail pressés d'abandonner le papier contenant du bisphénol

La pression se fait de plus en plus forte pour que ce type de papier disparaisse d'ici la fin de l'année.

Les ventes des fabricants reculent au Canada en juin

Les ventes se sont contractées dans 16 des 21 industries analysées par Statistique Canada.

À la une

Climat : attention aux certitudes et aux peurs irrationnelles

24/08/2019 | François Normand

ANALYSE - Les certitudes des climatosceptiques et la panique de la «collapsologie» minent la lutte pour le climat.

10 choses à savoir cette fin de semaine

24/08/2019 | Alain McKenna

Voici 10 nouvelles parues cette semaine à (re)découvrir.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

24/08/2019 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Stella-Jones, BRP et Bombardier? (Re)voici quelques recommandations d'analystes.