Stations-service: le distributeur indépendant Paquet fait une percée à Québec

Publié le 01/10/2012 à 10:58, mis à jour le 01/10/2012 à 12:51

Stations-service: le distributeur indépendant Paquet fait une percée à Québec

Publié le 01/10/2012 à 10:58, mis à jour le 01/10/2012 à 12:51

Montréal pas dans la mire à court terme

Shell a vendu son réseau de 236 stations-service à Sobeys en mars dernier. Esso et Irving se sont aussi retirées de ce marché au Québec. L’américaine OLCO se retirait quant à elle du marché du détail au Québec, ce qui forçait Paquet à changer d'enseigne ou à créer la sienne.

«C’est sûr que notre objectif est de continuer les acquisitions ou les alliances avec d’autres bannières», affirme Simon Paquet, qui souhaite profiter encore des occasions d’un marché en mouvement.

Si les grandes pétrolières se retirent de la distribution au Québec, c’est parce qu’elles en tirent de moins en moins de bénéfices, analyse-t-il. La concurrence est féroce et les marges bénéficiaires peu importantes pour les multinationales.

«Nous, on est juste assez gros pour réaliser des économies d’échelle et assez petits pour rester en contrôle de tout ce qu’on fait et de tout ce qu’on dépense. On est dans l’entre-deux avantageux et c’est pour ça qu’on voit une belle occasion d’affaires», analyse M. Paquet, qui estime par ailleurs pouvoir offrir une disponibilité accrue à ses franchisés, du fait de sa proximité avec eux.

En entrevue, Simon Paquet n'a pas fermé la porte à une incursion dans le marché montréalais dans quelques années. Mais l'entreprise familiale, qui investit à très long terme, n'est pas pressée. Elle privilégie la stratégie des petits pas pour assurer sa croissance.

Paquet emploie 85 personnes et réalise un chiffre d’affaires d’environ 70 M$. Son nom est bien connu dans la région de Québec pour l’huile à chauffage et l’huile à moteur. Il reste maintenant à l’imposer auprès des automobilistes.

À la une

Appel aux candidatures: Chapeau les PDG!

20/07/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

Julien Depelteau, le résilient: contourner les nombreuses tuiles

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! Le patron de Flexpipe a su rebondir malgré toutes les tuiles qui lui sont tombées sur la tête.

Mélanie ­Paul, l'audacieuse: déployer son «Plan ­Sud»

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! L'entrepreneure innue a rebrassé ses cartes pour accélérer sa diversification.