Starbucks veut vendre de la bière et du vin

Publié le 04/02/2015 à 16:40

Starbucks veut vendre de la bière et du vin

Publié le 04/02/2015 à 16:40

(Photo: Bloomberg)

Après des essais concluants aux États-Unis, Starbucks entend commencer à offrir des boissons alcoolisées dans certains établissements canadiens.

C’est ce que Luisa Girotto, directrice des communications de Starbucks Canada, a confirmé en entrevue avec Les Affaires, mercredi après-midi à Montréal. À compter de 16 heures, la multinationale du café commencera donc à offrir une carte de vins et de bières à sa clientèle, ce qui risque d'irriter nombre de restaurateurs et tenanciers de brasseries, d'ordinaire visités en début de soirée.

«Nous ne pouvons encore vous confirmer dans quelles villes sera mis à l’essai ce nouveau concept. Mais oui, d’ici la fin de l’année, notre intention est d'avoir commencé à l’introduire à différents endroits au pays, a déclaré Mme Girotto. Et vous savez quoi ? Tout le monde nous dit que Montréal serait un bon endroit pour le faire!»

Le géant américain du café a offert pour la première fois de la bière et du vin à l'un de ses cafés de Seattle en 2010. Depuis, le concept a été étendu à une trentaine de succursales dans certaines grandes villes américaines telles Atlanta, Chicago et Los Angeles.

Les résultats furent tels que Starbucks a pris la décision plus tôt cette année d’étendre l’expérience à un millier de cafés aux États-Unis et d’entreprendre une lente introduction au Canada, le seul autre pays où ce concept sera mis à l'essai.

Son objectif avoué: accroître ses ventes à l’extérieur des heures du déjeuner et du lunch, en permettant à sa clientèle de s’y donner rendez-vous en fin de journée, ou après le travail entre collègues pour un «5 à 7». 

Pour l'heure, Starbucks ne prévoit pas offrir de soupers à sa clientèle. Mais pour accompagner ses vins et bières, la multinationale offrira à compter de 16 heures un menu de plats légers comme des olives, des noix et du fromage.

Starbucks vend déjà des sandwiches, des salades et des boissons spécialisées pour attirer plus de clients en après-midi. L'acquisition deTeavana et de la boulangerie La Boulange, avait ce même objectif de diversification de son offre et d'accroissement des ventes. 

Starbucks a annoncé par ailleurs qu'elle offrirait bientôt une douzaine de nouveaux produits de boulangerie La Boulange dans ses succursales. «Des produits faits d'aliments simples, sans additif, colorant ou saveur artificielle», a fait valoir Isabelle Hemond, directrice gestion des aliments de Starbucks Canada.

Cette nouvelle offre sera disponible en Ontario et en Colombie-Britannique à compter du 3 mars. Et au Québec et ailleurs au pays, à compter du 31 mars, pour des raisons de «distribution et de logistique», nous a-t-on expliqué. 

Le café demeure, et de loin, le principal produit vendu par Starbucks. Mais une transaction sur trois comprendrait maintenant un aliment, a révélé Mme Hemond.

Fondée en 1971 à Seattle, Starbucks exploite maintenant 21 000 établissements dans 65 pays. Sa première succursale canadienne a ouvert ses portes à Vancouver en 1987. 

Avec La Presse canadienne

À la une

Omicron plonge les Fêtes et les Canadiens dans l'incertitude

Mis à jour il y a 43 minutes | La Presse Canadienne

Les plans de nombreux Canadiens en vue du temps des Fêtes sont plongés dans l’incertitude.

5. Calendrier de l'avent des affaires: le métavers

CALENDRIER DE L'AVENT DES AFFAIRES. Univers parallèle dans lequel rêvent de se réfugier les habitants des pays riches...

Nationaliser l’hydrogène vert serait une mauvaise idée

04/12/2021 | François Normand

ANALYSE. L'industrie n'a pas de problème, et on se priverait de capitaux privés, en plus d'assumer tous les risques.