Starbucks veut réduire sa présence au Canada

Publié le 10/06/2020 à 11:59

Starbucks veut réduire sa présence au Canada

Publié le 10/06/2020 à 11:59

Par La Presse Canadienne

(Photo: Khadeeja Yasser pour Unsplash)

Starbucks a l’intention de réduire sa présence au Canada, où elle prévoit de fermer jusqu’à 200 cafés.

La chaîne établie à Seattle a annoncé son intention de restructurer ses activités commerciales au Canada dans le cadre d’un plan de deux ans.

Les détails se trouvaient dans une lettre aux actionnaires déposée mercredi auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis.

L’entreprise a décrit un certain nombre de changements généraux qu’elle introduisait en réponse à la pandémie de COVID-19 et à l’évolution des habitudes de consommation.

Starbucks a précisé que certains des cafés canadiens qui seront fermés seraient «repositionnés», ce qui suggère qu’ils pourraient soit déménager dans une nouvelle zone, soit changer de format.

La société a déjà expérimenté avec des emplacements qui ne proposent que des cafés pour emporter. Le premier emplacement canadien utilisant ce nouveau format a été lancé en janvier à Toronto.

 

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

Sur le même sujet

Sylvain Toutant devient l'homme de confiance de Claridge dans le café

12/02/2019 | Martin Jolicoeur

Claridge, propriété de la famille Bronfman, espère tripler les ventes de 49th Parallel Coffee Roaster d'ici cinq ans.

10 choses à savoir vendredi

22/12/2017 | Alain McKenna

Pas de jouets connectés à Noël, un Wikipedia sans censure grâce au blockchain et payez-vous donc un bon «selfiecchino»!

À la une

Et si Couche-Tard cessait ses opérations en 2070?

Un analyste déconstruit la valeur de Couche-Tard pour démontrer qu'il ne faut pas craindre l'auto électrique.

La vente de résidences à un sommet en novembre à Montréal

Les conditions du marché continuent d’être favorables aux vendeurs.

Noël: François Legault renonce à «son contrat moral»

Mis à jour le 03/12/2020 | lesaffaires.com

«C'est pas réaliste de penser qu'on va réduire la progression du virus de façon satisfaisante d'ici Noël».