Shoppers : ventes en hausse, profits en baisse

Publié le 27/04/2011 à 13:52, mis à jour le 27/04/2011 à 14:02

Shoppers : ventes en hausse, profits en baisse

Publié le 27/04/2011 à 13:52, mis à jour le 27/04/2011 à 14:02

Par La Presse Canadienne

La société Shoppers Drugmart, qui exploite le réseau Pharmaprix au Québec, a vu son bénéfice reculer légèrement au premier trimestre, mais les ventes de sa chaîne de pharmacies ont grimpé à travers le Canada.

Le détaillant torontois a affiché un profit de 118 millions $ au trimestre terminé le 31 mars, soit 54 cents par action, comparativement à un bénéfice de 122 millions $, ou 56 cents par action, pour la même période l'année dernière.

Les revenus du premier trimestre ont progressé de 2,7 pour cent pour se chiffrer à 2,3 milliards $, stimulées par les ventes d'articles vendus sans prescription dans toutes les régions du pays.

Le bénéfice net de l'an dernier comprenait un gain de 12 millions $ lié à la cession-bail de certains espaces de commerce de détail.

Les ventes de traitements vendus avec prescription ont retraité légèrement à 1,15 milliard $ au premier trimestre, la croissance soutenue du nombre de prescriptions ayant été contrebalancée par une réduction de leur valeur moyenne.

Cette tendance témoigne d'une réduction des taux de remboursement des médicaments génériques, conséquence de la mise en place de réformes des systèmes de réglementation des médicaments au Québec, en Ontario, en Colombie-Britannique et en Alberta.

L'action de Shoppers (TSX:SC) reculait mercredi après-midi de 42 cents à la Bourse de Toronto, pour s'échanger à 41 $.

À la une

DĂ©polluer son portefeuille boursier

SPÉCIAL CLIMAT: ADAPTEZ VOTRE ENTREPRISE. L’adaptation climatique touche directement les investisseurs boursiers.

La résilience climatique, ça se planifie!

SPÉCIAL CLIMAT: ADAPTEZ VOTRE ENTREPRISE. Des entreprises commencent à planifier la gestion d’un risque climatique.

Quiz: testez vos connaissances climatiques!

SPÉCIAL CLIMAT: ADAPTEZ VOTRE ENTREPRISE. Vous croyez que vous n’avez plus rien à apprendre sur le climat?