Quinze40: les promoteurs dévoilent leur projet

Publié le 20/05/2015 à 13:33

Quinze40: les promoteurs dévoilent leur projet

Publié le 20/05/2015 à 13:33

slide-image

Pas seulement un centre commercial

Baptisé RoyalMount, le projet de 1,7G$ a été présenté par son promoteur comme un centre de divertissement régional davantage que comme un méga-centre commercial.

Pas seulement un centre commercial
slide-image

Une localisation au coeur de l'île

Situé à l'angle des autoroutes 15 et 40, le nouveau méga-complexe sera hyper accessible aux Montréalais.

Une localisation au coeur de l'île
slide-image

Un complexe de 4M de pi2

Le projet de 4 M de pi2 doit comprendre plus de 160 magasins, entre 60 et 75 restaurants, un complexe de cinéma et des salles de spectacles, le tout complétés de quelque 8 000 espaces de stationnement intérieurs et gratuits.

Un complexe de 4M de pi2
slide-image

20000 véhicules en plus par jour

Pour ce qui est des problèmes de circulation que ce projet pourrait créer, le promoteur n’y croit pas. Tout au plus, soutient-il, étude de WSP Global à l’appui, il entraînerait l’ajout quotidien de 20 000 véhicules dans le secteur de l’échangeur Décarie, lequel accueillerait déjà en moyenne quelque 360 000 véhicules par jour.

20000 véhicules en plus par jour
slide-image

Un centre qui devrait combler un manque

«Ce projet permettra d’offrir aux résidents de l’île de Montréal ce qu’ils vont souvent chercher sur la rive-nord et sur la rive-sud, voire même à l’extérieur de la province», a dit Claude Marcotte, associé et vice-président exécutif de Carbonleo.

Un centre qui devrait combler un manque
slide-image

Une inauguration prévue en 2021

Si les promoteurs arrivent à obtenir les autorisations municipales requises, la construction du projet débuterait «à la fin de 2017» avec une inauguration prévue quatre ans plus tard, en 2021.

Une inauguration prévue en 2021
Par Martin Jolicoeur

Après des mois de mystère, la société immobilière Carbonleo a dévoilé ce matin les grandes lignes du mégacentre commercial qu’elle projette à l’intersection des autoroutes 15 et 40. 

Baptisé RoyalMount, le projet de 1,7G$ a été présenté par son promoteur comme un centre de divertissement régional davantage que comme un méga-centre commercial susceptible, comme il est craint, de mener une solide concurrence aux artères existantes et centres commerciaux environnants de Montréal

Néanmoins, le projet de 4 M de pi2 doit comprendre plus de 160 magasins, entre 60 et 75 restaurants, un complexe de cinéma et des salles de spectacles, le tout complétés de quelque 8 000 espaces de stationnement intérieurs et gratuits. De plus, le projet prévoit la construction d’édifices à bureaux, de deux hôtels, une patinoire extérieure et un parc aquatique.

Cet ensemble, insiste le promoteur, permettra de réduire les fuites commerciales de Montréalais qui, faute de mieux, dépenseraient leur argent à l’extérieur de l’île. On estime par exemple, qu’environ 12% de la clientèle du Dix30 à Brossard - un autre projet mené par Carbonleo - provient de Montréal.

En conséquence, le Royalmount devrait être davantage perçu comme un complément à l’offre actuelle que comme une offre concurrentielle susceptible de nuire aux commerces existants, estiment les investisseurs.«Ce projet permettra d’offrir aux résidents de l’île de Montréal ce qu’ils vont souvent chercher sur la rive-nord et sur la rive-sud, voire même à l’extérieur de la province», a dit Claude Marcotte, associé et vice-président exécutif de Carbonleo.

Pour ce qui est des problèmes de circulation que ce projet pourrait créer, le promoteur n’y croit pas. Tout au plus, soutient-il, étude de WSP Global à l’appui, il entraînerait l’ajout quotidien de 20 000 véhicules dans le secteur de l’échangeur Décarie, lequel accueillerait déjà en moyenne quelque 360 000 véhicules par jour.

Claude Marcotte affirme avoir entrepris des discussions préliminaires avec le ministère des Transports du Québec. Mais il soutient que si des travaux routiers s’avéraient nécessaires, ceux-ci seraient «négligeables». Il a refusé du même souffle de chiffrer les investissements publics qui pourraient néanmoins être requis.

Si les promoteurs arrivent à obtenir les autorisations municipales requises, la construction du projet débuterait «à la fin de 2017» avec une inauguration prévue quatre ans plus tard, en 2021.

À la une

Le Québec doit déjà se préparer à la prochaine pandémie

22/01/2021 | François Normand

ANALYSE - On a recensé l’éclosion de plus de 300 maladies infectieuses dans le monde entre 1940 et 2004, dont l'Ebola.

Bourse: les indices de Wall Street terminent en ordre dispersé

Mis à jour le 22/01/2021 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le resserrement des mesures sanitaires dans le monde pèse sur les marchés.

Titres en action: Alphabet, Intel, Nuvei

Mis à jour le 22/01/2021 | LesAffaires.com et AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.