Pharmaprix se lance dans la vente de fruits et légumes

Publié le 10/08/2018 à 10:41

Pharmaprix se lance dans la vente de fruits et légumes

Publié le 10/08/2018 à 10:41

Par Martin Jolicoeur

(Photo: Pharmaprix)

La torontoise Pharmaprix poursuit sa transformation vers un modèle qui se rapproche de plus en plus de l’épicerie. L’enseigne de Shoppers Drug Mart au Québec se lance dans la vente d’aliments frais, tels que la viande et les fruits et légumes.

La principale rivale de Jean-Coutu a inauguré hier à Montréal un nouveau concept de magasin qui vient compléter l’offre de produits alimentaires – des produits secs surtout (pains, céréales, noix, conserves, café, aliments surgelés, etc.) - qu’on retrouve déjà dans la plupart de ses succursales.

Baptisée Zone Marché, le concept propose une nouvelle gamme de produits frais, variant entre 250 et 750 items différents par succursales. On parle surtout ici de fruits et légumes en vrac (bananes, pommes, etc.) ou pré-emballés (salades, carottes, etc.), des fromages fins et de la viande fraîche (volaille, porc, bœuf).

Le projet pilote s’inspire d’une expérience à l’essai depuis déjà trois ans dans le reste du pays. Déjà, le concept nommé «Food you’ll love» en anglais, a été implanté dans 92 succursales dans le reste du Canada, des suites de l’acquisition de Shopperspar Loblaw, il y a cinq ans. 

L'épicerie du coin

De ce projet pilote, Shoppers conclut déjà que le concept reçoit un meilleur accueil en milieu urbain qu’en banlieue ou autres communautés moins densément peuplées. En plusieurs endroits comme Toronto, la pharmacie est de plus en plus utilisée, non plus comme simple dépanneur, mais comme épicerie de quartier.

Six succursales de Pharmaprix ont déjà adopté ce concept à Montréal. (Photo: Pharmaprix)

Pour l’heure, l’entreprise prévoit que le concept sera déployé dans onze établissements du Québec d’ici décembre. Du nombre projeté, six sont déjà en exploitation à Montréal (dont Rockland, rue Saint-Laurent, Ontario Est, rue Saint-André, Saint-Catherine Ouest). Si le concept est bien reçu, d’autres succursales pourraient suivre, soutient Éric Bouchard, vice-président principal de Pharmaprix.

Shoppers Drug Mart, une propriété des Corporations Loblaw Limitée, exploite quelque 1 300 pharmacies au Canada. Depuis le début de 2018, l’action de Loblaw a perdu 0,05$. Peu après 10 heures, ce vendredi à la Bourse de Toronto, l’action de l’épicier se négociait à 67,49$.

Au même moment, le titre de Metro, maintenant propriétaire de Jean-Coutu, se négociait à 42,26$ sur le parquet de Toronto, en baisse de 1,72%. Depuis janvier, la valeur de son action a progressé de 2,75$, ou 6,83%. 

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Retour aux sources pour PLB International

Mis à jour le 11/10/2019 | Anne-Marie Tremblay

PME DE LA SEMAINE. Jouer la carte du Canada — un synonyme de qualité — a ouvert à la PME plusieurs portes à l’étranger.

Une industrie en pleine mutation

Édition du 05 Octobre 2019 | Jean-François Venne

TRANSFORMATION ALIMENTAIRE. Environ 70 % de la production agricole de la province est transformée, selon le ministère...

OPINION Des nouvelles des entreprises
Édition du 05 Octobre 2019 | Jean-François Venne
Les aliments ultra-transformés sur la sellette
Édition du 05 Octobre 2019 | Jean-François Venne
Des aliments victimes de leur succès
Édition du 05 Octobre 2019 | Jean-François Venne

À la une

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture vendredi

Il y a 54 minutes | LesAffaires.com et AFP

«Nous travaillons activement pour tenter d'éviter une guerre commerciale.»

Titres en action: Alstom, Bayer (Monsanto), Tyson Foods...

Il y a 54 minutes | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Tesla dévoile enfin son «cybertruck»

Il y a 54 minutes | AFP

«Il ne ressemble à rien d'autre.»