Période maigre pour les épiciers

Publié le 14/11/2009 à 00:00

Période maigre pour les épiciers

Publié le 14/11/2009 à 00:00

Par Marie-Claude Morin

Loblaw et Metro élargissent leur offensive promotionnelle et ciblent maintenant le Québec. Une stratégie qui, combinée à une chute de l'inflation, pèsera sur leurs résultats.

Les épiciers multiplient les promotions et réductions de prix dans l'Ouest canadien et en Ontario depuis la fin de l'été. En octobre, ils ont tourné leur attention vers le Québec, observe Michael Van Aelst, analyste chez TD Newcrest. Selon lui, les chaînes maintiendront un niveau élevé d'activités promotionnelles jusqu'à la mi-novembre, feront relâche pendant la période faste des Fêtes, puis reviendront à la charge au début de 2010.

Cette offensive s'ajoute à un ralentissement de la croissance des prix en alimentation, qui pourrait se transformer en déflation dans les prochains mois. Les résultats de Metro, Loblaw et Sobeys souffriront de ces baisses de prix au quatrième trimestre 2009 et en première moitié d'année 2010.

Conséquemment, les titres du secteur stagneront pendant encore au moins six mois, prévoit M. Van Aelst. En plus d'en déconseiller l'achat, il abaisse de 38 à 35 $ son cours cible d'un an sur Loblaw, et de 42 à 39 $ celui sur Metro.

Même son de cloche du côté de Jim Durran, à la Financière Banque Nationale. Craignant une baisse des ventes et des marges bénéficiaires, il fait passer sa cible sur Loblaw de 37 à 34 $.

Les actionnaires sauront mieux à quoi s'en tenir lors de la publication des résultats de leur troisième trimestre, le 17 novembre, pour Loblaw, et le 18 novembre, pour Metro.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Encore 6 trimestres avant le retour à la normale!

CHRONIQUE. C'est que les chiffres sur la reprise sont «trompeurs», selon une étude de Deloitte.

La stratégie de relance du Cirque du Soleil irrite ses créanciers

Il y a 8 minutes | La Presse Canadienne

Des créanciers ont l’intention de s’opposer à la convention d’achat intervenue entre l’entreprise et ses actionnaires.

Bourse: la sous-performance des titres à petite capitalisation tire à sa fin

BALADO. À la sortie des corrections, les rendements potentiels des titres à petite capitalisation sont importants.