AEUMC: pas de répit pour les détaillants

Publié le 01/10/2018 à 15:48

AEUMC: pas de répit pour les détaillants

Publié le 01/10/2018 à 15:48

Par Martin Jolicoeur

Photo: Martin Jolicoeur, Les Affaires.

Les détaillants qui espéraient encore trouver un certain répit dans le nouvel accord commercial, signé dimanche entre le Canada, les États-Unis et le Mexique, seront déçus.

En vertu de cette nouvelle entente, les détaillants américains vendant en ligne leurs produits à des consommateurs canadiens profiteront d’exemptions de taxes encore plus généreuses qu’auparavant.

Ainsi, le seuil d’achat minimum à partir duquel les taxes de vente provinciale (TVQ) et fédérale (TPS) devront être perçues passera de 20$ à 40$. Et le seuil d’achat à partir duquel les droits de douane devront être collectés passera de 20$ à 150$, soit une hausse de 650%.

Malgré ces reculs, le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) se dit soulagé du résultat. Les rumeurs des derniers mois laissaient croire en effet à un seuil pouvant atteindre les 800$. Une situation qui aurait été désastreuse pour les détaillants, autant que pour les gouvernements.

Selon l’économiste Pierre Emmanuel Paradis, les hausses de seuil imposées par ce nouvel Accord États-Unis- Mexique-Canada (AEUMC), réduira les revenus de taxes (TPS et TVQ) des gouvernements de 80 M$ à 220 M$, et de droits de douanes de 15M$ à 40M$. 

Pour leur part, les détaillants canadiens devront payer les droits de douane et taxes de vente applicables sur toutes leurs exportations excédant une valeur de 100 $US.

Au moment d’écrire ces lignes, le CQCD n’était pas en mesure de quantifier l’impact négatif de ces mesures sur les ventes et revenus des détaillants du Québec.


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

La COVID-19 n'épargne pas Dollarama, mais c'est temporaire

Il faut se projeter en 2022 pour entrevoir un nouvel élan plus durable pour le titre en Bourse.

COVID-19: les ventes en ligne bondissent au Québec

01/04/2020 | Olivier Schmouker

Depuis le 11 mars, les ventes en ligne ont doublé au Québec, toutes catégories confondues, selon une étude.

À la une

Bourse: le Dow, le S&P 500 et le Nasdaq montent de plus de 7%

Mis à jour à 16:54 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Une lueur d'espoir sur le front du coronavirus semble animer le marché.

Titres en action: Postmedia, Fujifilm, Ocado, Rolls Royce...

Mis à jour à 13:26 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

La résilience de l'industrie pétrolière subit son pire test

BLOGUE INVITÉ. L'industrie du pétrole vit la pire crise de son histoire. Quelles perspectives? Réponses d’Yvan Cliche.