AEUMC: pas de répit pour les détaillants

Publié le 01/10/2018 à 15:48

AEUMC: pas de répit pour les détaillants

Publié le 01/10/2018 à 15:48

Photo: Martin Jolicoeur, Les Affaires.

Les détaillants qui espéraient encore trouver un certain répit dans le nouvel accord commercial, signé dimanche entre le Canada, les États-Unis et le Mexique, seront déçus.

En vertu de cette nouvelle entente, les détaillants américains vendant en ligne leurs produits à des consommateurs canadiens profiteront d’exemptions de taxes encore plus généreuses qu’auparavant.

Ainsi, le seuil d’achat minimum à partir duquel les taxes de vente provinciale (TVQ) et fédérale (TPS) devront être perçues passera de 20$ à 40$. Et le seuil d’achat à partir duquel les droits de douane devront être collectés passera de 20$ à 150$, soit une hausse de 650%.

Malgré ces reculs, le Conseil québécois du commerce de détail (CQCD) se dit soulagé du résultat. Les rumeurs des derniers mois laissaient croire en effet à un seuil pouvant atteindre les 800$. Une situation qui aurait été désastreuse pour les détaillants, autant que pour les gouvernements.

Selon l’économiste Pierre Emmanuel Paradis, les hausses de seuil imposées par ce nouvel Accord États-Unis- Mexique-Canada (AEUMC), réduira les revenus de taxes (TPS et TVQ) des gouvernements de 80 M$ à 220 M$, et de droits de douanes de 15M$ à 40M$. 

Pour leur part, les détaillants canadiens devront payer les droits de douane et taxes de vente applicables sur toutes leurs exportations excédant une valeur de 100 $US.

Au moment d’écrire ces lignes, le CQCD n’était pas en mesure de quantifier l’impact négatif de ces mesures sur les ventes et revenus des détaillants du Québec.

À la une

Appel aux candidatures: Chapeau les PDG!

20/07/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

Julien Depelteau, le résilient: contourner les nombreuses tuiles

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! Le patron de Flexpipe a su rebondir malgré toutes les tuiles qui lui sont tombées sur la tête.

Mélanie ­Paul, l'audacieuse: déployer son «Plan ­Sud»

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! L'entrepreneure innue a rebrassé ses cartes pour accélérer sa diversification.