Ontario: Simons sur la bonne voie, plus difficile pour Lolë

Publié le 22/11/2017 à 11:53

Ontario: Simons sur la bonne voie, plus difficile pour Lolë

Publié le 22/11/2017 à 11:53

Si Simons s'en tire plutôt bien en Ontario, il en va autrement pour Chocolats Favoris et Lolë.

Plusieurs entreprises du secteur du détail au Québec tentent de percer le reste du marché canadien. Mais quel succès y ont-ils?

Si l'on en croit les données de l'enquête Wow sur l'expérience client, menée par Léger en Ontario, la chaîne de magasins Simons semble sur la bonne voie. Mais le chemin semble plus difficile pour d'autres détaillants d'ici, comme Chocolats Favoris et Lolë.

Championne au Québec, Simons semble partie du bon pied en Ontario. L'entreprise se classe au deuxième rang des grands magasins de cette province pour ce qui est de l'expérience client, avec un indice de 66,4 points, soit tout juste derrière Holt Renfrew, qui domine la catégorie des grands magasins, avec 70,1 points, en hausse de 12,8.

Dans cette province, la plus riche et populeuse du Canada, avec 13,6 millions de population, Simons devance Nordstrom (63,6 points), Costco (61,2) et La Baie (58,3).

L’indice obtenu par Simons en Ontario ne se compare pas encore à celui qu’il obtient au Québec. Avec un gain de 12,5 points, son indice a dépassé la barre de 80 points dans la seule province à majorité francophone du Canada.

Lire aussi: Les champions de l'expérience client, le palmarès de Léger

Lire aussi: Expérence client: Air Miles a pu nuire à certains détaillants

Au Québec, Holt Renfrew a suivi une trajectoire complètement inverse à celle connue en Ontario. Le détaillant s'est classé au 7e rang des grands magasins, cumulant un indice de 55,6, soit 12,5 points de moins que l'an dernier.

Du travail pour Chocolats favoris

Chocolats Favoris connaît pour sa part une percée apparemment plus difficile en Ontario, si l'on se fie à l'appréciation de la clientèle sondée par Léger. Tandis que la chocolaterie québécoise recueille au Québec un indice supérieur à 90 depuis au moins 2014, elle doit se contenter d'un indice de 77,8 à sa première année du sondage ontarien.

Bonne nouvelle par contre: la québécoise surpasse  en Ontario, comme ici, des concurrents comme Purdys Chocolatier (72,3), Rocky Mountain Chocolate Factory (70,4) et Laura Secord (68,9), apparemment plus apprécié au Québec (77,3). Mais son avance demeure encore fragile.

Voyant rouge pour Lolë

Enfin, la vedette québécoise du vêtement de yoga, Lolë semble connaître des débuts encore plus difficiles en Ontario.

À la différence de Chocolats Favoris, non seulement l'entreprise obtient-elle un indice inférieur à celui qu'elle connaît au Québec, mais son retard par rapport à ses concurrents directs y est aussi plus important.

Par exemple, avec un indice de 48,5, Lolë est à 15 points derrière Hyba (62,2), propriété de Reitmans, et 25 points derrière Lululemon Athletica. Au Québec, le retard de Lolë (70,1) sur ses concurrents est bien moins important. Il est de 15,6 points derrière Hyba (85,7) et de 3,3 sur la britano-colombienne Lululemon (73,4). 

Lire aussi: Les champions de l'expérience client, le palmarès de Léger

Lire aussi: Expérence client: Air Miles a pu nuire à certains détaillants

À la une

La Banque du Canada maintient son taux d'intérêt directeur à 0,25%

La Banque du Canada a prévenu que le taux ne restera pas à cette «valeur plancher» encore bien longtemps.

Fin du suspense à la Fed, signal attendu sur une hausse des taux

10:23 | AFP

La puissante Réserve fédérale pourrait annoncer que les taux commenceront à être relevés en mars.

À surveiller: Rogers, Magna Gold et MEG Energy

10:01 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres Rogers, Magna Gold et MEG Energy? Voici quelques recommandations d’analystes.