MTY dévoile des résultats supérieurs aux prévisions

Publié le 15/02/2016 à 16:35

MTY dévoile des résultats supérieurs aux prévisions

Publié le 15/02/2016 à 16:35

Par Denis Lalonde

Le président et chef de la direction de MTY, Stanley Ma. (Photo: LesAffaires.com)

L'opérateur de chaînes de restauration rapide MTY a vu son bénéfice net dépasser les prévisions au 4e trimestre.

La société dirigée par Stanley Ma franchit aussi un nouveau cap puisque le chiffre d'affaires de l'ensemble de son réseau dépasse un milliard de dollars pour la première fois.

Pour le trimestre terminé le 30 novembre, le bénéfice net de l'entreprise a atteint 8,9 millions $, en hausse de 27% par rapport à celui de 7,02 millions $ dévoilé à la période correspondante il y a un an.

Le bénéfice par action se chiffre à 0,46$, comparativement à 0,37$ l'an dernier, sur une base normalisée. Les analystes tablaient de leur côté sur un bénéfice par action de 0,39$, selon l'agence de presse financière Bloomberg. 

Les revenus de MTY (Tor., MTY) ont atteint 39,5 millions $, eux qui étaient de 29,9 M$ il y a un an, ce qui constitue une hausse de 32%. Les analystes sondés par Bloomberg avaient prévu des revenus de 33,4M$.

Le bénéfice d'exploitation a aussi été supérieurs aux attentes. Il a augmenté de 20% à 13,5M$, par rapport à des prévisions de 12,4M$.

Seule ombre au tableau, les ventes d'établissements comparables (ouverts depuis plus d'un an), une mesure clé de la santé des détaillants, ont diminué de 1,2% durant le trimestre. L'entreprise attribue cette situation à «l'impact de la compétition intense» et à la «faiblesse de l'Ouest du Canada».

Autre signe que la concurrence est corsée. Ses ventes comparables ont baissé au cours de 12 des 14 derniers trimestres.

En revanche, au Québec, MTY rapporte de fortes ventes dans ses restaurants situés dans les centres commerciaux, au quatrièeme trmestre, tandis que celles des restauraunts qui ont pignon sur rue stagnent.

Cela n'empêche pas le franchiseur d'être très rentable, comme en témoigne le bond de 22% des flux de trésorerie en 2015, à 52,2M$.

La Société comptait 2 738 établissements à la fin du 4e trimestre. Durant son exercice, 120 établissements ont été ouverts, 149 ont été acquis et 258 ont fermé leurs portes.

Ces fermetures incluent 33 établissements Yogen Früz et TCBY en raison du désistement d'un franchisé d'établissements multiples, peut-on lire dans le rapport de gestion.

MTY continue d'élaguer ses établissements les moins performants et reprend à son compte certaines franchises pour les revendre ensuite à de nouveaux franchisés. Ce renouvellement nuit un peu à ses marges d'exploitation. 

MTY possède notamment les chaînes de restauration rapide Tiki-Ming, Thaï Express, Café Dépôt, Valentine, Sushi Shop et FranxSupreme.

L'action de MTY cherche un nouveau souffle depuis des mois en Bourse, ayant perdu 15% de sa valeur depuis un an.

Des ventes comparables décevantes, l'absence d'acquisiiton majeure et la compression des multiples d'évaluation de tous les restaurateurs nord-américains depuis juillet 2015 pèsent sur son titre, qui a touché un plancher annuel de 27,95$ le 11 févrierr dernier.

En janvier, Michael Glen, de Valeurs mobilières Banque Laurentienne, suggérait que la société imite Entreprises Cara et Imvescor en instaurant elle aussi un rachat d'actions, mais MTY juge pour l'instant que les acquisitions demeurent la meilleure utilisation de son capital, a indiqué par voie de courriel Éric Lefebvre, le chef de la direction financière de MTY. 

MTY dévalue Extreme Pita

MTY a choisi de dévaluer la chaîne Extreme Pita de 8 millions de dollars, qu'elle a acquise en 2013 lors de l'achat d'Extreme Brandz qui englogait cette enseigne, ainsi que Mucho Burrito et PurBlendz.

MTY a payé 45 millions de dollars pour Extreme Brandz qui constituait alors sa plus grosse bouchée et marquait aussi ses premiers pas américains.

Extreme Brandz compte encore 300 établissements dont 34 aux États-Unis.

MTY a aussi dévalué de 100 000$ sa chaîne de cafés Croissant Plus. L'an dernier, sa chaîme ontarienne de cafés Country Style avait aussi ét dévaluée de 2,4M$.

Malgré la conjoncture difficile, la société prévoit d'ouvrir de nouveaux établissements franchisés et revendre certaines franchises rachetées à de nouveaux franchisés.

L'entreprise dispose aussi de 33,7 millions de ressources financières pour ajouter à ses acquisitions.

En 2015, MTY a acquis Manchu Wok pour 5 millions de dollars, ainsi que Big Smoke Burger, pour 2,6M$. Nichés dans le créneau populaire des hamburgers gastronomiques, huit des 17 établissements Big Smoke Burger sont situés aux États-Unis ou outre-mer.

À suivre dans cette section

La Fed laisse ses taux inchangés
Mis à jour il y a 37 minutes | AFP

À la une

La Fed laisse ses taux inchangés

Mis à jour il y a 37 minutes | AFP

La Réserve fédérale américaine a laissé mercredi ses taux d'intérêt inchangés.

La Fed devrait faire une pause sur les baisses de taux

10:14 | AFP

À plus de 99 %, les acteurs sur les marchés s’attendent à ce que la Fed adopte un statu quo.

La majorité des Canadiennes ne veut pas de la 5G de Huawei

Selon les résultats d’une enquête en ligne d’Angus Reid, publiés mercredi, 69 % des répondants s’opposent au fabricant.