Metro lance sa stratégie d'achat local

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

Metro lance sa stratégie d'achat local

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

Par Claudine Hébert
Beaucoup plus qu'une présence sur les tablettes

À ce propos, Metro ne se contente pas de mettre les produits locaux sur ses tablettes, elle accompagne les producteurs dans leurs efforts de commercialisation. Notamment sur les procédures de listage et d'étiquetage des produits (date de péremption, liste des ingrédients, tableau nutritionnel...).

Serge Boulanger souligne que cette initiative provient de la demande des consommateurs. «Nos sondages indiquent que plus d'un client sur deux juge qu'il est très important d'acheter des produits québécois», indique M. Boulanger, en précisant qu'ils étaient 59 % en 2013, 9 points de plus qu'en 2012.

Depuis la mise en place des projets-pilotes, Metro travaille en collaboration avec les tables agroalimentaires régionales pour déterminer les produits participants. Ainsi, dans les Cantons-de-l'Est, le Conseil de l'industrie bioalimentaire de l'Estrie (CIBLE) a recommandé des producteurs de taille moyenne, dont le chiffre d'affaires varie de 100 000 $ à 1 million de dollars. Des producteurs capables de fournir une à deux commandes par mois dans au moins une épicerie du réseau.

«Ce projet ne peut être que bénéfique pour les producteurs», salue Ghislain Lefebvre, directeur du CIBLE. Pour qu'un tel programme fonctionne, dit-il, les producteurs doivent bénéficier d'un bon emplacement en épicerie. «C'est ce que Metro leur accorde. Au nouveau Metro de Lac-Mégantic, par exemple, le présentoir se situe près des caisses», explique M. Lefebvre.

À la une

Quels sont les détaillants qui vous font sentir en sécurité?

Peu d’entre eux auraient pourtant fait preuve de réelle innovation dans leur façon de s’approprier les consignes.

Bourse: comment s'inspirer des plus grands investisseurs de l'histoire

BALADO. François Rochon commente les philosophies de Philip Fisher, Peter Lynch, Benjamin Graham et Warren Buffett.

À surveiller: Banque Nationale, Saputo, Stingray

Que faire avec les titres de Banque Nationale, Saputo et Stingray? Voici quelques recommandations d’analystes.