Metro dépasse les attentes et rachète des actions

Publié le 29/01/2013 à 11:47, mis à jour le 29/01/2013 à 12:49

Metro dépasse les attentes et rachète des actions

Publié le 29/01/2013 à 11:47, mis à jour le 29/01/2013 à 12:49

Par Stéphane Rolland

L'épicier montréalais Metro a annoncé son intention de racheter 2 millions d’actions et a dévoilé un bénéfice supérieur aux attentes, dans le cadre de son assemblée annuelle mardi. Le bénéfice net du détaillant a progressé de 21,8% au premier trimestre 2013, terminé le 22 décembre.

Excluant les activités de la division de distribution Distrago, les activités poursuivies de Metro ont connu une progression de 11% à 115 M$. C’est 1,16$ par action. C’est mieux que le bénéfice de 1,13$ par action prévu par les analystes interrogés par Bloomberg.

Les revenus sont inférieurs aux attentes. En hausse de 2,7%, ils s’établissent à 2,7 G$. C’est un peu moins que les 2,77 G$ prévus.

«Nous sommes satisfaits des résultats du premier trimestre de 2013 réalisés dans un contexte économique difficile marqué par une très faible inflation du panier alimentaire, une concurrence accrue et des consommateurs prudents, commente Eric R. La Flèche, PDG de la chaîne. Nos équipes ont bien réalisé leurs plans d'affaires et nous sommes confiants de poursuivre notre croissance au cours des prochains trimestres.»

Le bénéfice net de la société est en hausse de 21,8% à 121,4 M$. Les ventes des magasins comparables, une mesure clé des détaillants, ont progressé de 1,5%.

Metro a prévenu que les résultats du prochain trimestre souffriraient d’une période comparable difficile. En effet, le trimestre inclut la semaine avant Noël. L’an dernier, cette semaine se trouvait au deuxième trimestre.

Rachat d’actions

À la une

En route pour l'environnement

Édition du 13 Octobre 2021 | Nicolas St-Germain

MILLE MOTS. Parmi les Canadiens sur le point d’acheter une voiture, 35 % d’entre eux envisagent de se procurer...

Prochain redécoupage: le Canada aura 342 circonscriptions, le Québec perd un siège

Le nombre de sièges est recalculé tous les dix ans après un recensement.

Goldman Sachs voit son bénéfice bondir mais reste attentif aux risques pesant sur l'économie

14:00 | AFP

Il a été tiré par les revenus générés par la division de banque d’investissement, qui se sont envolés de 88%.