Maple Leaf prend les grands moyens

Publié le 12/12/2008 à 00:00

Maple Leaf prend les grands moyens

Publié le 12/12/2008 à 00:00

Par Denis Lalonde
«Nous savons que la listéria est présente dans notre environnement. La seule chose que nous pouvons faire, c’est de mettre en place des mesures efficaces de détection de la bactérie et ensuite de l’éradiquer», explique le président et chef de la direction de l’entreprise, Michael H. McCain, en point de presse à Laval.

Ce dernier ajoute qu’il est encore fréquent de trouver des traces de Listéria dans les usines de l’entreprise, mais qu’il ne faut pas s’en inquiéter: «Si vous ne trouvez pas de listéria dans une usine de transformation alimentaire, c’est que vous ne cherchez pas assez. Il ne faut donc pas se réjouir d’un test négatif et ne pas punir un test positif», dit-il.

M. McCain soutient que l’entreprise a agi en citoyen corporatif responsable depuis le début de la crise, ce qui lui vaut un regain de confiance de la part de la population : «Peu après la crise, environ 64% des citoyens disaient avoir confiance dans nos produits. Ce niveau est de 91% aujourd’hui», dit-il.

Rappelons que le 23 août, Maple Leaf a effectué un rappel volontaire de tous les produits fabriqués à son usine torontoise du chemin Bartor, en plus de fermer l’établissement pendant près d’un mois en raison d’une contamination de certains produits à la Listéria.

Au moins une vingtaine de décès sont survenus durant cette période, liés à la consommation de produits fabriqués chez Maple Leaf.

La crise aurait coûté jusqu’à présent au moins 27 millions de dollars à l’entreprise, mais de l’aveu de Michael McCain, l’aspect monétaire de ce dossier passe au second plan: «Nous savions que la crise allait avoir un impact négatif à court terme sur les finances de la société, mais il nous fallait préserver la confiance des consommateurs envers nos produits à long terme», dit-il, précisant que Maple Leaf compte 23 000 employés.

Mesures d’hygiène renforcées

L’usine de l’entreprise à Laval a renforcé ses mesures d’hygiène après la crise de la Listéria. «Dans le secteur des aliments prêts-à-manger, les employés doivent à présent porter des manchons et des gants et désinfecter leurs vêtements toutes les 15 minutes dans le but de prévenir une contamination», précise Sylvie Pelletier, directrice de la qualité à l’usine Maple Leaf-Parma de Laval.

L’entreprise procède également à l’épandage de granules sur le sol de ses établissements qui agissent comme assainisseurs afin de contrer l’apparition de bactéries.

L’usine de Laval procédait aussi à 200 échantillonnages d’équipement par mois afin de détecter une éventuelle présence de la listéria ou d’autre bactérie. Selon Mme Pelletier, ce nombre est passé à 400.

La Listéria peut provoquer la listériose, une maladie qui, selon l’Agence d’inspection des aliments du Canada, peut entraîner une forte fièvre, de graves maux de tête, une raideur de la nuque et des nausées. Les femmes enceintes, les jeunes enfants, les gens âgés et les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont particulièrement vulnérables.

Dans le cas de la femme enceinte, l'infection peut n'occasionner que de légers troubles pseudogrippaux, mais l'enfant qu'elle porte risque d'être infecté, de naître prématurément ou de mourir avant la naissance.

image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Les 300 plus importantes PME du Québec en 2019

Édition du 26 Octobre 2019 | Emanuelle RenĂ© de Cotret

Le classement annuel des 300 plus importantes PME du Québec

300 joyaux qui brillent au Québec

Édition du 26 Octobre 2019 | Marine Thomas

L'ÉDITO. Elles sont innovantes, dynamiques et ambitieuses. Elles, ce sont les PME québécoises. Contribuant à la...

Rogers rate la cible au 3e trimestre et abaisse ses prévisions

Mis à jour le 23/10/2019 | La Presse Canadienne

Rogers Communications a réduit ses prévisions de revenus pour 2019.