Les ventes au détail plongent en mars

Publié le 22/05/2020 à 11:26

Les ventes au détail plongent en mars

Publié le 22/05/2020 à 11:26

Par La Presse Canadienne
Une épicerie

Les ventes des épiciers ont, au contraire, profité du confinement. (Photo: 123RF)

Statistique Canada affirme que les ventes au détail au Canada ont affiché la plus forte baisse mensuelle jamais enregistrée en mars et a prévenu que le recul d’avril sera plus grand encore.

L’agence indique que les ventes au détail ont chuté de 10,0% pour atteindre 47,1 milliards $ en mars, les entreprises non essentielles ayant commencé à fermer leurs portes au milieu du mois en raison de la pandémie.

Cette baisse était conforme aux attentes des économistes, selon la société de données sur les marchés financiers Refinitiv.

Statistique Canada indique également qu’une estimation préliminaire pour avril prévoit une baisse de 15,6% pour le premier mois complet de la pandémie.

Le recul de mars est survenu alors que les ventes ont plongé chez les concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles, les magasins de vêtements et d’accessoires vestimentaires et les stations−service, tandis que les ventes dans les épiceries ont grimpé en flèche.

En excluant les concessionnaires de véhicules et de pièces automobiles, les ventes au détail ont diminué de 0,4% pour le mois.


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Fébrilité et nervosité chez les commerçants de Montréal

C’est lundi, en effet, que Montréal deviendra la dernière région dans la province à pouvoir ouvrir ses commerces.

Commerce: les clients sont moins nombreux, mais achètent

La plupart des détaillants ne connaissent que 30 à 50 % de leur « trafic client » normal selon le CQCD.

À la une

Des copropriétés de plus en plus petites

La taille médiane des nouvelles copropriétés a diminué de plus de 25% en environ 15 ans.

L'ARC reporte la date limite pour les déclarations de sociétés

Il y a 31 minutes | La Presse Canadienne

Les déclarations de revenus des sociétés T2 autrement exigibles en juin, juillet ou août, sont reportées en septembre.

Start-ups: quel a été l’impact de la COVID-19?

10:57 | Jean-François Venne

DÉFI START-UP. Des start-ups ont vu leur modèle d’affaires devenir obsolète en quelques jours à cause de la pandémie.