Les retraités de Sears Canada demandent plus d'argent pour leurs prestations

Publié le 23/07/2018 à 14:16

Les retraités de Sears Canada demandent plus d'argent pour leurs prestations

Publié le 23/07/2018 à 14:16

Par La Presse Canadienne

[Photo: Getty Images]

Les retraités de Sears Canada ont demandé à un tribunal ontarien de leur accorder le reste des liquidités de l'ancienne chaîne de grands magasins pour les aider à combler le manque à gagner de leur régime.


Selon une requête déposée vendredi devant la Cour supérieure de justice de l'Ontario, 18 000 retraités de Sears recevront des prestations de retraite plus modestes que celles qui leur sont dues en raison d'un déficit d'environ 260 millions $ dans le régime.


La requête fait valoir que les anciens employés devraient avoir droit à l'argent avant les autres créanciers du détaillant. Les dettes envers les créanciers garantis ont déjà été remboursées.


Selon la requête, les retraités réclament près de 730 millions $ au total, y compris l'argent pour la santé, l'assurance vie et d'autres avantages sociaux des retraités.


Un rapport récent du contrôleur nommé par la cour pour l'insolvabilité du détaillant, FTI Consulting Canada, montre que la succession de Sears Canada détient environ 135 millions $ en espèces.


Les derniers magasins de la chaîne de grands magasins ont fermé leurs portes définitivement le 14 janvier.


 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

À la une

Guerre commerciale : Xi a un atout dans sa manche contre Trump

24/05/2019 | François Normand

ANALYSE - Ces minerais stratégiques pour l'industrie américaine procure un rapport de force à la Chine.

L'inégalité, l'un des principaux enjeux des élections européennes, dit Olivier Royant du Paris Match

25/05/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. La place de la politique régionale grandit dans la publication, qui s'intéresse à «l'aventure humaine».

Bourse: mieux vaut parfois ne rien faire

Mis à jour le 25/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Les conseils affluent en pleine guerre commerciale. Même les pros ne savent pas sur quel pied danser.