Le titre de Couche-Tard malmené après des résultats sous les attentes

Publié le 09/03/2010 à 14:22

Le titre de Couche-Tard malmené après des résultats sous les attentes

Publié le 09/03/2010 à 14:22

Par Alexandre Paillé

Photo : lesaffaires.com

Le titre d’Alimentation Couche-Tard est ébranlé à Toronto après la parution de résultats sous les attentes des analystes pour le troisième trimestre 2010.

L’action de Couche-Tard se transige à 18,86 dollars, en baisse de 5,89% ou 1,18 dollars au TSX, à la fermeture des marchés.

Cette baisse est en bonne partie attribuable au fait que le bénéfice net d'Alimentation Couche-Tard a été lourdement plombé par une baisse marquée de la marge brute sur le carburant aux États-Unis au troisième trimestre 2010.

Il s'est établi à 54,8 millions $ US, en baisse de 16,3 millions $ US, ou 22,9%, par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent.

Par action, le bénéfice net s’établit à 29 cents US, comparativement à 36 cents US pour la même période l’an dernier. Les analystes sondés par Thomson Reuters attendaient un bénéfice par action inchangé à 36 cents US.

Couche-Tard affirme que sa marge brute sur le carburant aux États-Unis a chuté de 5,33 cents US par gallon, un impact estimé à plus de 37 millions $ US après impôts. Cette baisse a été partiellement contrebalancée par la hausse des ventes de marchandises par magasin comparable au Canada et aux États-Unis, par la contribution des magasins acquis ainsi que par un taux d'imposition plus bas, selon le rapport trimestriel.

Ces résultats n’ébranlent par la direction de l’entreprise de Laval qui tente de faire rassurante. «Les résultats du troisième trimestre sont satisfaisants dans leur ensemble considérant la marge sur le carburant de nos marchés américains. Malgré une baisse de ces marges, nous avons considérablement amélioré notre performance», affirme Alain Bouchard, président et chef de la direction de Couche-Tard.

Alain Bouchard ajoute que sur une base annuelle, la marge est en ligne avec les attentes basées sur les marges historiques se situant autour des 13 à 15 cents US par gallon. «Il est donc important de se rappeler qu'il est préférable de regarder cette donnée sur une plus longue période. Ainsi, depuis le début de l'exercice 2010, la marge moyenne aux États-Unis est de 14,54 cents US par gallon», affirme le grand patron de Couche-Tard.

Même son de cloche pour Raymond Paré qui est vice-président et chef de la direction financière de Couche-Tard. «Nous évoluons dans un contexte économique difficile, mais nous continuons de maintenir de solides indicateurs de ventes et de rentabilité. Notamment, les dépenses d'exploitation que nous contrôlons ont diminué pour un quatrième trimestre consécutif, ce qui est très satisfaisant», affirme M. Paré.

Le chiffre d'affaires a atteint 4,9 milliards $ US pour le trimestre. Il a augmenté de près d'un milliard $ US, ou de 26,2%, comparativement au troisième trimestre de l'exercice 2009.

Au niveau des perspectives, Couche-Tard entend poursuivre ses investissements afin, entre autres, d'améliorer son réseau. L’entreprise croit être bien positionnée afin de réaliser de nouvelles acquisitions.

Alimentation Couche-Tard a un réseau de 5 883 magasins, dont 4 142 dotés d'un site de distribution de carburant. Ces commerces sont répartis dans 43 états et le district de Columbia, et dix provinces canadiennes. Couche-Tard emploie plus de 53 000 personnes.

 

 

 

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Le Québec brille à l'international dans les poudres métalliques

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. En matière de fabrication additive, l'un des points forts du Québec les plus souvent évoqués est...

La COVID-19 a stimulé la demande de fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. C'est l'une des belles histoires positives qui apportent un peu de contraste à cette sombre crise.

Le grand défi de l'adoption de la fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. Avec 35 % des ventes mondiales, les États-Unis représentent le premier marché pour la fabrication...