La pandémie de COVID-19 fait exploser les ventes en ligne de la SAQ

Publié le 12/05/2020 à 10:51

La pandémie de COVID-19 fait exploser les ventes en ligne de la SAQ

Publié le 12/05/2020 à 10:51

Par La Presse Canadienne
Une succursale de la SAQ

(Photo: Denis Lalonde)

Après une hausse marquée de l’achalandage dans ses succursales à la fin mars alors qu’étaient déployées les mesures de confinement en raison de la pandémie de COVID−19, la Société des alcools du Québec (SAQ) a vu ses ventes en ligne «exploser» d’environ 200 %, ce qui a bousculé les façons de faire de la société d’État.

Habituellement, les ventes effectuées sur le web représentent environ 2% du chiffre d’affaires de la SAQ et la grande majorité des commandes sont livrées en succursale. Le coronavirus a toutefois incité 70% des consommateurs à opter pour la livraison à domicile, a expliqué mardi la présidente et chef de la direction de la SAQ, Catherine Dagenais, dans le cadre d’une conférence virtuelle organisée par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM). 

Rapidement, les délais de livraison ont été plus longs que les trois à cinq jours prévus, a−t−elle poursuivi, en précisant que l’attente oscillait maintenant entre cinq et sept journées.

Mme Dagenais a expliqué que la SAQ avait jusqu’à présent absorbé la hausse des prix qui aurait dû être observée ce mois−ci en raison d’une hausse de droits d’accise et des taux de change, alors que l’euro et le dollar américain s’apprécient par rapport au huard. Un ajustement risque de s’effectuer d’ici la fin de l’été, a−t−elle laissé entendre.

Figurant sur la liste des services jugés essentiels par le gouvernement Legault, la société d’État a pu poursuivre ses activités depuis le début de la pandémie et s’attend même à verser un dividende supérieur à celui de 1,2 milliard $ attendu par le gouvernement pour l’exercice terminé le 31 mars dernier.

Alors que ses succursales sont fermées le dimanche et l’achalandage de la clientèle est bien plus contrôlé qu’à l’habitude, Mme Dagenais n’a pas voulu s’avancer sur la cible de dividende de 1,25 milliard $ fixée par Québec pour l’année financière en cours.

À la une

Fournisseurs: pas besoin de code de conduite, selon le PDG de Metro

Mis à jour le 26/01/2021 | Stéphane Rolland

Éric La Flèche juge que les relations entre épiciers et fournisseurs fonctionnent.

Et si Couche-Tard était le prochain Amazon?

26/01/2021 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Couche-Tard finira par acheter Carrefour et deviendra un des rares joueurs pouvant rivaliser avec Amazon.

Satellites: le ton monte entre Elon Musk et Jeff Bezos

26/01/2021 | AFP

Elon Musk et Jeff Bezos rivalisent pour leurs constellations de satellites en orbite basse.