La Cordée se protège de ses créanciers

Publié le 18/02/2020 à 11:26

La Cordée se protège de ses créanciers

Publié le 18/02/2020 à 11:26

Par La Presse Canadienne

La Cordée ne semble plus répondre aux attentes des amateurs de plein air. (Photo: 123RF)

Le détaillant d’articles de sport et de plein air La Cordée a décidé de se placer à l’abri de ses créanciers afin de se restructurer dans l’espoir de surmonter les difficultés financières auxquelles il fait face.

Cette décision a été annoncée aux employés par l’entremise d’une note interne datée de lundi et signée par la présidente du conseil d’administration de l’entreprise, Louise Bernard. La Presse canadienne a pu obtenir une copie de la missive.

Si le détaillant souhaite poursuivre ses activités, Mme Bernard souligne que la situation financière est « difficile » et que La Cordée ne semble plus répondre aux attentes des amateurs de plein air.

Fondée en 1953 sous la forme d’une coopérative, le détaillant compte quelque 400 employés répartis dans cinq magasins, dont l’enseigne La Vie Sportive, à Québec.

Parallèlement à la décision de se placer sous la Loi sur la faillite et l’insolvabilité, Mme Bernard a indiqué aux employés qu’Emmanuelle Ouimet était la nouvelle présidente-directrice générale, qui aura le mandat de redresser le détaillant.

Celle-ci était directrice du marketing depuis août 2019.

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

«On a rebondi en Chine grâce à la discipline», dit un dirigeant de Savaria

27/03/2020 | François Normand

Son usine de Huizhou, au nord de Hong Kong, a rouvert et a reparti sa production, sans que personne ne soit malade.

«On ne lâche pas»

27/03/2020 | Marine Thomas

En ces temps durs, nos journalistes en télétravail sont au front pour vous offrir la meilleure information possible.

Le plan d'aide d'Ottawa bien reçu

Mis à jour le 27/03/2020 | La Presse Canadienne

Le gouvernement Trudeau ne semble pas se fixer de plafond devant l'ampleur des fonds nécessaires en ces temps de crise.