Jusqu'à 500 millions $ pour une nouvelle brasserie Molson à Montréal

Publié le 05/07/2017 à 15:11

Jusqu'à 500 millions $ pour une nouvelle brasserie Molson à Montréal

Publié le 05/07/2017 à 15:11

Par La Presse Canadienne

Une page d'histoire du Vieux-Montréal est sur le point de se tourner alors que Molson Coors a choisi de construire une nouvelle brasserie dans la région métropolitaine plutôt que de moderniser celle qui a ouvert ses portes en 1786 sur la rue Notre-Dame.


Au terme d'une réflexion de deux ans, le brasseur a annoncé à ses employés, mercredi, qu'il comptait investir jusqu'à 500 millions $, sans toutefois dévoiler le site du futur complexe brassicole.


Molson Coors(TSX:TPX.B) dit tabler sur un plan d'affaires pour la construction de ses nouvelles installations qui devraient voir le jour d'ici cinq ans.


«On peut choisir Montréal ou les villes environnantes, a indiqué le directeur des affaires corporatives, Québec et Atlantique chez Molson Coors, François Lefebvre. Nous désirons un terrain vierge.»


Pour le président de la division canadienne, Fred Landtmeters, une nouvelle brasserie qui comprendra des installations d'emballage et de distribution sera plus efficace que l'actuel site patrimonial.


Il est toutefois hors de question pour le brasseur établi à Montréal et Denver de simplement plier bagage et quitter le Vieux-Montréal.


«Chose certaine, nous voulons conserver une présence ici, a assuré M. Lefebvre. Nous voulons garder quelque chose afin d'honorer la famille Molson.»


Molson Coors a déjà dit vouloir conserver des activités de microbrasserie et de ventes à son site historique près du Vieux-Montréal. Le reste de l'installation serait vendu pour être redéveloppé sous l'égide de la Ville.


Selon M. Lefebvre, il est encore trop tôt pour dire s'il y aura un impact sur les quelque 1000 travailleurs _ dont 700 sont syndiqués _ répartis dans la brasserie et le centre de distribution, sur la rue Dickson.


Avec un bémol, le président du syndicat à Montréal, Éric Picotte, a affirmé que l'annonce était la "bienvenue" étant donné que Molson compte demeurer à long terme dans la région avec un complexe de trois à quatre millions de pieds carrés.


«L'entreprise ne s'est pas engagée à dire si elle optera pour la production en bouteille ou en canette, ce qui pourrait avoir un impact négatif majeur sur le nombre d'emplois», a-t-il expliqué.


Au cours des six dernières années, Molson Coors a entamé un virage plus prononcé vers la production de canettes au détriment de la bière en bouteille, ce qui s'est traduit par la perte de plus de 100 postes, estime M. Picotte.


L'an dernier, le brasseur s'était départi de sa brasserie à Vancouver. L'entreprise continuera de produire de la bière à cet endroit pour un maximum de cinq ans alors qu'elle construit de nouvelles installations à Chilliwack, en Colombie-Britannique.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

À surveiller: Nemaska, Molson Coors et Shopify

Mis à jour le 13/02/2019 | François Pouliot

Que faire avec les titres de Nemaska Lithium, Molson Coors et Shopify? Le titre de Nemaska chute de 35% ce matin.

Les produits alimentaires au pot dans la mire de Molson Coors

«Nous ne [voulons] pas être des spectateurs lorsque ce nouveau marché s’ouvrira», affirme Mark Hunter.

À la une

Nous sommes vulnérables à une nouvelle crise financière

23/03/2019 | François Normand

ANALYSE - «Sommes-nous plus en sécurité qu'en 2008? Oui, mais nous ne le sommes pas assez.» - Christine Lagarde du FMI.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/03/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Bourse: que penser du nouveau signal de récession?

BLOGUE. Le risque de récession augmente, mais le signal de l'inversion des taux divise encore les financiers.