Ikea hausse le salaire minimum de ses employés américains de 10%

Publié le 24/06/2015 à 16:32

Ikea hausse le salaire minimum de ses employés américains de 10%

Publié le 24/06/2015 à 16:32

Par La Presse Canadienne

(Photo: Bloomberg)

La division américaine d'Ikea augmentera le salaire minimum de ses travailleurs pour une deuxième année de suite. Le détaillant suédois de meubles prêts-à-assembler espère ainsi améliorer les relations avec ses employés et réduire le taux de roulement de son personnel.

À compter du 1er janvier, le salaire horaire minimum passera à 11,87 $US, ce qui est supérieur de 4,62 $US au salaire minimum fédéral et représente une augmentation de 1,11 $US, soit 10%, par rapport au salaire minimum de cette année. 

Cette augmentation touchera 32% des 10 500 travailleurs d'Ikea aux États-Unis et fera passer le salaire horaire moyen de l'entreprise à 15,45 $US. En comparaison, ce salaire moyen est actuellement de 14,19 $US par heure.

L'augmentation de salaire touche aussi les travailleurs de certains centres de distribution.

Ikea avait annoncé en juin 2014 que son salaire minimum grimperait en moyenne de 17% à partir de 2015. Il s'agissait alors de la plus forte hausse du salaire minimum en 10 ans aux États-Unis pour le détaillant. 

Cette augmentation survient alors que plusieurs détaillants, incluant Walmart, ont annoncé des hausses de salaires et d'autres mesures incitatives pour attirer les travailleurs et rester concurrentiel dans un marché de l'emploi en croissance. Les commerçants sont aussi soumis à des pressions de la part de groupes de travailleurs qui militent pour des augmentations de salaire et des améliorations des conditions de travail.

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse, avec l’espoir d’une Fed moins radicale

Mis à jour le 15/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS.À Toronto, la Bourse reste stable, malgré une baisse du secteur de l'énergie et des métaux de base.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

15/08/2022 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.

Turquoise Hill chute à Toronto après son rejet de l'offre de Rio Tinto

Les actions de Turquoise Hill ont baissé de 3,49$ pour atteindre 30,05$ à la clôture à la Bourse de Toronto.