IGA conclut un accord commercial avec un «Beyond Meat» québécois

Publié le 18/07/2019 à 11:28

IGA conclut un accord commercial avec un «Beyond Meat» québécois

Publié le 18/07/2019 à 11:28

Par La Presse Canadienne

(Photo: tirée du site web de Vegeat)

La compagnie québécoise Vegeat, qui produit des aliments à base de protéines végétales, annonce jeudi la conclusion d’une entente commerciale avec les bannières IGA et Rachelle Béry pour le Québec et le Nouveau-Brunswick.

À compter de lundi prochain, les produits 100 % végétaux de Vegeat seront disponibles en exclusivité dans tous les magasins IGA et Rachelle Béry des deux provinces.

La compagnie installée à Montréal met l’accent sur son haché végétal et sur ses galettes pour hamburgers, mais elle promet d’offrir bientôt de nouveaux produits.

Vegeat signale que les pois jaunes, les betteraves, l’huile de noix de coco, les carottes, le tapioca et les fibres d’agrumes sont des ingrédients fondamentaux à la confection de ses produits alimentaires vendus au détail. Ceux-ci ne contiendraient pas de soja ni de gluten, d’organismes génétiquement modifiés (OGM), d’agents de conservation et de cholestérol et leur teneur en gras serait inférieure de 40 % au bœuf haché mi-maigre.

Vegeat vise les mêmes marchés que les fabricants Beyond Meat et Lightlife, basés en Californie et au Massachusetts respectivement. Le fondateur de Vegeat, François Cardinal, a déclaré à La Presse que la PME de cinq employés n’a pas obtenu de subventions ou d’aide financière par la voie d’un programme.

La bannière IGA, qui est très répandue au Québec, appartient à la compagnie Sobey’s qui a plusieurs autres établissements IGA en Ontario.

Sobey’s possède aussi plusieurs autres bannières au Canada, dont Sobey’s Urban Fresh, Price Chopper, Safeway, FreshCo et Thrifty Foods. François Cardinal ne cache pas son ambition d’étendre ses ventes dans ces magasins.

À la une

Joe Biden dévoile ses relevés d'impôts

Il y a 32 minutes | AFP

M. Biden et sa femme ont payé 299 346 dollars d’impôts fédéraux l’année dernière.

La pandémie, un exercice d'humilité pour les entrepreneurs selon Fred Jalbout

11:37 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. « Pour devenir un leader mondial, il faut concentrer son activité sur quelque chose de spécial», dit-il.

Arrêtons d'attendre et agissons!

BLOGUE INVITÉ. Les répercussions des 6 derniers mois font en sorte que le Québec n’a plus le luxe d’attendre.