COVID-19: Starbucks Canada bonifie ses conditions de travail

Publié le 10/05/2021 à 16:31

COVID-19: Starbucks Canada bonifie ses conditions de travail

Publié le 10/05/2021 à 16:31

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Starbucks offre à tous ses employés canadiens du commerce de détail trois jours de congé de maladie payé du 19 avril au 25 septembre.

Cette décision intervient après que l’Ontario a annoncé une politique similaire de congé de maladie de trois jours, qui rembourserait les employeurs un maximum de 200 $ par jour pour ce qu’ils versent à leurs employés.

La pandémie de COVID-19 a renforcé les appels aux entreprises pour qu’elles accordent aux travailleurs des congés de maladie payés, les lieux de travail étant devenus des sites clés pour la transmission du virus.

Starbucks a indiqué que les jours de congé de maladie payé s’ajouteraient à ses autres mesures de soutien pour la COVID-19, qui comprennent jusqu’à deux heures de congé payé pour chaque dose du vaccin et jusqu’à quatre heures de congé payé pour se remettre des effets secondaires du vaccin.

La société a également annoncé qu’elle augmenterait le salaire de départ de ses baristas à 25 cents de plus que le salaire minimum à compter du 31 mai.

Starbucks a indiqué que tous les baristas, superviseurs de quart de travail et employés de café recevraient une augmentation de salaire d’au moins 5 %.

Cet article a été produit avec l’aide financière des Bourses Facebook et La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Sur le même sujet

À la une

Des fines herbes à la maison… comme dans l’espace!

24/10/2021 | Claudine Hébert

Plantaform pourrait bien avoir créé le prochain appareil à dosettes à faire fureur.

Le rapport ESG, de quessé?

01/10/2021 | Jean Décary

INVESTISSEMENT RESPONSABLE. «Ce rapport, c’est pratiquement de la reddition de comptes.»

Hydrogène vert et biocarburants: une future stratégie interventionniste

22/10/2021 | François Normand

ANALYSE. Les Affaires dévoile les grandes lignes de la stratégie que Québec annoncera dans les prochaines semaines.