Couche-Tard dévoile son dépanneur du futur

Publié le 15/01/2021 à 15:45

Couche-Tard dévoile son dépanneur du futur

Publié le 15/01/2021 à 15:45

Par La Presse Canadienne

(Photo: Roméo Mocafico)

Vous n’aurez même pas de poignée à tirer. C’est l’application sur votre téléphone qui vous ouvrira les portes de la section « Connecté » du nouveau dépanneur autonome de Couche-Tard. Bienvenue dans le magasin du futur.

Ce laboratoire d’innovation, créé en partenariat avec l’École Bensadoun de commerce de détail et de l’Université McGill, a ouvert ses portes au public jeudi.

« C’est l’expérience de magasinage du futur », résume le chercheur et professeur Maxime Cohen de la Faculté de gestion Desautels à McGill.

Ce magasin, situé sur le campus universitaire, servira à tester des projets innovateurs comme l’achat de produits « sans contact ».

 

Comment ça fonctionne ?

Une section « traditionnelle » du magasin existe toujours, mais grâce à une application mobile, les clients pourront entrer dans la section dite « Connecté », se servir et partir sans devoir sortir leur porte−monnaie.

Les articles sélectionnés seront reconnus en temps réel et le paiement sera traité automatiquement dans l’application.

Les chercheurs utiliseront des méthodes d’intelligence artificielle de pointe.

M. Cohen insiste sur le respect de la confidentialité des données personnelles des utilisateurs. C’est un aspect qu’il prend très au sérieux.

Le défi consiste à le faire tout en offrant une expérience de magasinage personnalisée, fait savoir le chercheur. Ce qui est toutefois possible grâce à l’équipement en intelligence artificielle de pointe dont l’université dispose.

Et grâce aussi à une équipe d’étudiants à la maîtrise et de chercheurs, chapeautée par M. Cohen, lui-même, et le professeur James Clark de la Faculté de génie.

 

Défi des détaillants en temps de pandémie

Pour l’heure, le partenariat avec la chaîne de dépanneurs est d’une durée de trois ans. L’équipe de recherche se penchera sur de nouvelles solutions adaptées aux besoins des clients du 21e siècle.

« La COVID-19 continuera d’avoir des répercussions importantes sur les détaillants, surtout sur l’expérience client traditionnelle, en personne, selon le professeur Saibal Ray, directeur académique de l’École Bensadoun de commerce au détail. À mesure que la société évolue vers une “nouvelle normalité” de distanciation physique, il devient plus important pour les chercheurs et les étudiants d’acquérir des connaissances sur l’expérience évolutive (du processus) d’achat. »

 

Sur le même sujet

Comment entacher la réputation de son entreprise

BLOGUE INVITÉ. Un employé répond à une cliente d'aller voir Centraide si elle veut payer 75$ pour un vélo. Erreur.

Une période «critique» pour le commerce canado-américain, selon des chefs d'entreprise

Des chefs d'entreprise canadiens lancent une campagne concertée pour renforcer leurs liens avec les États-Unis.

À la une

Voici le jury de la 6e édition du Défi Start-up Les Affaires

06/05/2021 | lesaffaires.com

DÉFI START-UP. Serge Beauchemin, Anne Marcotte, Éric Labelle et Marine Thomas sont les membres du jury cette année.

Défi Start-up: les éléments d'un bon «elevator pitch»

06/05/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Comment faire bonne impression auprès d'investisseurs potentiels en moins de 2 minutes? Anne Marcotte explique.

Inscrivez-vous au Défi Start-Up!

30/04/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires est à la recherche de la start-up qui va révolutionner le futur. Ça pourrait être la vôtre!