Commerce électronique: ce n'est pas tout de vendre, il faut livrer!

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Octobre 2014

Commerce électronique: ce n'est pas tout de vendre, il faut livrer!

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Octobre 2014

Minitrade, du couple Isabelle Doucet et Malik Yacoubi, mise sur une logistique rigoureuse. [Photo: Jérôme Lavallée]

C'est avec un mélange de vêtements neufs et légèrement usés que Minitrade a pris Internet d'assaut en 2012. Une arrivée qui en a séduit plus d'un, dont Mitsou, rapidement devenue porte-parole et actionnaire de l'organisme.


À lire aussi :
Entrepreneurs en ligne recherchés!
Des fournisseurs qui facilitent la vente sur Internet
Le défi de faire connaître des produits de niche
Commercer en ligne en quatre étapes


Minitrade, c'est le projet d'Isabelle Doucet et de son conjoint, Malik Yacoubi. Ce dernier n'en est pas à ses premières armes dans le commerce électronique, lui qui a fondé Mobilito (vendue à Cossette Communication en 2010) et PaymentPin (vendue à Boku en 2013).


«Beaucoup de gens vendaient des vêtements usagés pour enfants dans des sites comme Kijiji, mais de façon individuelle, raconte-t-elle. En regardant sur Internet, nous avons vu des boutiques de vêtements d'occasion pour enfants aux États-Unis et en Europe, mais pas ici. C'était une belle occasion d'affaires.»


Une idée récompensée par une croissance mensuelle d'environ 20 % depuis janvier 2014. Le modèle de Minitrade impose une logistique rigoureuse. L'entreprise achète des lots de vêtements neufs à bas prix, mais aussi des vêtements usagés lui venant de particuliers. Les gens commandent un sac affranchi sur le site de Minitrade, dans lequel ils mettent leurs vêtements. Ils peuvent ensuite le déposer à un bureau de poste ou demander un ramassage à domicile. «C'est justement la possibilité d'avoir un tel ramassage qui nous a poussés à choisir Postes Canada comme transporteur», explique Mme Doucet.


À lire aussi :
Entrepreneurs en ligne recherchés!
Des fournisseurs qui facilitent la vente sur Internet
Le défi de faire connaître des produits de niche
Commercer en ligne en quatre étapes


À suivre dans cette section


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

À la une

Dans quelles villes le prix des propriétés a le plus crû?

BLOGUE INVITÉ. En 10 ans, le prix des maisons a augmenté davantage dans certaines villes du Québec. Lesquelles?

Ottawa aide Chrysler et Honda, mais pas les fabricants québécois

BLOGUE. L’aide fédérale à l’achat d’une auto électrique s’arrête là où l’industrie québécoise débute.

À surveiller: Dollarama, Thomson Reuters et Rogers

Que faire avec les titres de Dollarama, Thomson et Rogers? Voici quelques recommandations d'analystes.