Commerce électronique: ce n'est pas tout de vendre, il faut livrer!

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Octobre 2014

Commerce électronique: ce n'est pas tout de vendre, il faut livrer!

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Octobre 2014

Minitrade, du couple Isabelle Doucet et Malik Yacoubi, mise sur une logistique rigoureuse. [Photo: Jérôme Lavallée]

C'est avec un mélange de vêtements neufs et légèrement usés que Minitrade a pris Internet d'assaut en 2012. Une arrivée qui en a séduit plus d'un, dont Mitsou, rapidement devenue porte-parole et actionnaire de l'organisme.

À lire aussi :
Entrepreneurs en ligne recherchés!
Des fournisseurs qui facilitent la vente sur Internet
Le défi de faire connaître des produits de niche
Commercer en ligne en quatre étapes

Minitrade, c'est le projet d'Isabelle Doucet et de son conjoint, Malik Yacoubi. Ce dernier n'en est pas à ses premières armes dans le commerce électronique, lui qui a fondé Mobilito (vendue à Cossette Communication en 2010) et PaymentPin (vendue à Boku en 2013).

«Beaucoup de gens vendaient des vêtements usagés pour enfants dans des sites comme Kijiji, mais de façon individuelle, raconte-t-elle. En regardant sur Internet, nous avons vu des boutiques de vêtements d'occasion pour enfants aux États-Unis et en Europe, mais pas ici. C'était une belle occasion d'affaires.»

Une idée récompensée par une croissance mensuelle d'environ 20 % depuis janvier 2014. Le modèle de Minitrade impose une logistique rigoureuse. L'entreprise achète des lots de vêtements neufs à bas prix, mais aussi des vêtements usagés lui venant de particuliers. Les gens commandent un sac affranchi sur le site de Minitrade, dans lequel ils mettent leurs vêtements. Ils peuvent ensuite le déposer à un bureau de poste ou demander un ramassage à domicile. «C'est justement la possibilité d'avoir un tel ramassage qui nous a poussés à choisir Postes Canada comme transporteur», explique Mme Doucet.

À lire aussi :
Entrepreneurs en ligne recherchés!
Des fournisseurs qui facilitent la vente sur Internet
Le défi de faire connaître des produits de niche
Commercer en ligne en quatre étapes

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

L’ACÉUM est un moindre mal, dans les circonstances

ANALYSE - Canadiens et Mexicains ont intérêt à mettre derrière eux la réingénierie du libre-échange en AmérIque du Nord.

Trois placements à contre-courant pour 2020

Il y a 52 minutes | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Voici trois secteurs abordables susceptibles de battre le marché en 2020 pour l'investisseur anti-conformiste.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.