Bénéfice record pour Richelieu

Publié le 02/10/2008 à 00:00

Bénéfice record pour Richelieu

Publié le 02/10/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
Le bénéfice net par action de l'entreprise s'est chiffré à 42 cents pour la période de trois mois terminée le 31 août, comparativement à 39 cents lors du troisième trimestre de l'exercice 2007.

Les ventes de Richelieu se sont élevées à 111,8 millions $, en baisse par rapport à celles de 111,9 millions $ rapportées au terme du même trimestre il y a un an, la hausse des ventes au Canada n'ayant pas été suffisante pour compenser la baisse de celles réalisées aux Etats-Unis.

Les ventes canadiennes ont atteint 91,9 millions $, contre 90,8 millions $, soit une hausse de 1,2 pour cent. Les ventes réalisées aux Etats-Unis ont chuté à 19,9 millions $, comparativement à 21,1 millions $.

"Les activités aux Etats-Unis ont connu un ralentissement causé par des conditions économiques plus difficiles, a indiqué l'entreprise dans un communiqué. De plus, l'érosion du taux de change sur les ventes réalisées en dollars américains et converties en dollars canadiens a représenté une baisse des ventes de 700 000 $. N'eût été de l'effet du taux de change, les ventes de la période auraient montré plutôt une légère croissance."

Richelieu a attribué l'augmentation des ventes canadiennes à la croissance interne réalisée dans le marché des ébénisteries résidentielles et commerciales, et dans celui des détaillants incluant les grandes surfaces de rénovation.

A la Bourse de Toronto, jeudi, le cours des actions de Richelieu a clôturé à 20,13 $, en baisse de 62 cents par rapport au précédent taux de clôture.

À la une

Les entreprises doivent se préparer à l’indépendance de l’Écosse

14/05/2021 |

ANALYSE. La victoire des indépendantistes le 6 mai et le Brexit favorisent une victoire du «oui» lors d'un référendum.

Charl-Pol: loin des grosses mains de Jos Tremblay

14/05/2021 | Emmanuel Martinez

L’entreprise Charl-Pol, de Saguenay, a cent ans.

CPQ: la pandémie n'a pas gommé la pénurie de main-d'oeuvre

Mis à jour le 12/04/2021 | Catherine Charron

L'immigration est la solution que souhaitent privilégier les entreprises sondées.