Baisse de 0,3% du PIB aux États-Unis

Publié le 30/10/2008 à 00:00

Baisse de 0,3% du PIB aux États-Unis

Publié le 30/10/2008 à 00:00

Par Dominique Lemoine
La diminution du PIB au troisième trimestre reflète la contribution négative de la consommation des ménages, de l’investissement résidentiel fixe et des dépenses des entreprises en équipement et logiciels.

Par contre, les contributions positives des dépenses de l’État fédéral, des exportations, de l’augmentation des inventaires des entreprises, des structures non résidentielles, ainsi que des dépenses des États et des municipalités ont atténué la baisse du PIB.

«Les données supportent la notion que les stimuli fiscaux n’ont fourni qu’un regain temporaire à l’économie au deuxième trimestre», mais qui ne s’est pas prolongé jusqu’au troisième trimestre avec le resserrement du crédit, selon l’assistant au chef économiste chez RBC Recherches Économiques, Dawn Desjardins, dans une note économique.

Elle prévoit un recul encore plus lourd du PIB au quatrième trimestre, alors que les conditions difficiles d’accès au crédit et la baisse des dépenses des ménages vont se poursuivre. «Ça confirmera que l’économie américaine est en récession», précise-t-elle,

Cette chute de la croissance au troisième trimestre 2008 est la plus importante depuis le troisième trimestre de 2001 (-0,2%). Le Bureau d’analyse économique précise que ces prévisions sont basées sur des données incomplètes et qu’elles sont sujettes à des révisions. Des estimations «préliminaires» seront dévoilées le 25 novembre.

image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre

À la une

Agriculture urbaine: des melons d'Oka Ă  l'ancien hippodrome

BLOGUE. Urbanisme transitoire: cet été, il poussera des melons d'Oka sur le terrain vacant de l'Hippodrome Blue Bonnets.

Ă€ surveiller: Dorel, Stantec et Bank of America

Que faire avec les titres de Dorel, Stantec et Bank of America?

Bourse: le temps de miser sur les banques américaines?

14/06/2019 | Denis Lalonde

BALADO GESTIONNAIRES EN ACTION. Les banques américaines se négocient à des ratios très intéressants, dit François Rochon