Aldo renonce à une acquisition annoncée en grande pompe

Publié le 23/10/2017 à 12:11

Aldo renonce à une acquisition annoncée en grande pompe

Publié le 23/10/2017 à 12:11

Après avoir annoncé leurs fiançailles, Aldo et Camuto ont mis un terme à leur union.

Annoncée en grande pompe en août dernier, l’acquisition de l’américaine Camuto Group par le Groupe Aldo a finalement avorté.

Le Groupe Aldo a refusé d'accorder une entrevue à Les Affaires. Mais dans une déclaration, passée inaperçue la semaine dernière, les parties ont révélé avoir mutuellement décidé de mettre fin aux discussions, préférant poursuivre leur développement respectif indépendamment.

«Aldo continue de mettre l’accent sur la croissance », a déclaré son pdg David Bensadoun, dans un communiqué jeudi soir dernier. « Bien que nous n’irons pas de l’avant avec l’acquisition, Camuto deviendra un partenaire stratégique clé pour nous. Les forces, les capacités et la portée de chacune de nos organisations sont complémentaires et nous désirons collaborer dans le but de faire grandir les deux entreprises.»

Trois quarts de milliard

L’achat de l’entreprise du Connecticut devait faire du géant québécois de la chaussure (2000 magasins dans 90 pays) un joueur encore plus important de l’industrie. En août dernier, Aldo expliquait que l’acquisition devait lui permettre de renforcer son expertise dans la vente de gros et profiter de la forte présence de Camuto dans le marché américain.

Le montant de la transaction entre les deux sociétés à capital fermé n’avait pas été dévoilé. Mais dans une note de Canaccord consultée par Les Affaires, l’analyste Camilo Lyon estimait alors la transaction à moins de 600M$US (l’équivalent de 750 millions canadiens).

Camuto a été fondé en 2001 par Vince Camuto, ancien président et chef de la direction de Nine West, décédé en 2015. L’entreprise aujourd’hui dirigée par Alex Del Cielo fabrique et vend des souliers, des sacs et des accessoires de plusieurs marques dont Jessica Simpson Collection, Tory Burch et Lucky Brand

Industrie en consolidation 

«Nous avons découvert plusieurs façons de travailler ensemble et nous sommes excités de ce que l'avenir nous prépare, a déclaré Del Cielo, cité dans la dernière édition de Footwear News, un magazine spécialisé de l'industrie. Nous sommes impatients d'explorer la possibilité de développer une plateforme permettant aux deux entreprises de travailler ensemble à l'atteinte de nouvelles occasions.»

Une vague de consolidation frappe l’industrie de la mode actuellement. Au cours des derniers mois, Michael Kors a annoncé qu’il achètera Jimmy Choopour un montant de 1,2 G$US. En mai, Coach a mis la main sur Kate Spade pour un montant de 2,4 G$US. 

Dans une entrevue au New York Times, William Susmam, gestionnaire de Treadstone, une banque d’investissement spécialisée dans le commerce de detail, avait indiqué voir cette transaction d'un bon oeil. «La tendance dans le commerce de détail profitera aux entreprises qui peuvent développer leurs activités sur une plus grande échelle. »

À la une

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.

À surveiller: Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru

21/01/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Quincaillerie Richelieu, Well Health et Guru? Voici quelques recommandations d’analystes.