Renault-Nissan et Rostec veulent porter à 100% leur part dans Avtovaz

Publié le 31/08/2018 à 12:06

Renault-Nissan et Rostec veulent porter à 100% leur part dans Avtovaz

Publié le 31/08/2018 à 12:06

Par AFP

La coentreprise entre Renault-Nissan et le conglomérat public Rostec voudrait porter sa participation dans le premier constructeur automobile russe Avtovaz à 100 %, a déclaré vendredi Nicolas Maure, directeur pour la région Eurasie du groupe Renault.


« On attend les résultats d’une OPA (offre publique d’achat) dont les résultats seront connus le 10 septembre. Si au terme de cette OPA la part de la coentreprise franchit le seuil de 95 %, nous allons lancer une OPR (offre publique de retrait) », a déclaré M. Maure à l’AFP.


Au terme de celle-ci, il serait « fort probable » que la coentreprise entre Renault-Nissan et Rostec, nommée Alliance Rostec Auto BV (ARA BV), atteigne les 100 % de parts dans Avtovaz.


« C’est ce que souhaite l’entreprise, tout en protégeant les intérêts des actionnaires minoritaires », souligne Nicolas Maure, ancien patron d’Avtovaz, désormais à la tête des opérations Renault dans la région Eurasie.


ARA BV a conclu en avril une augmentation de capital réservée aux actionnaires d’Avtovaz, qui a porté la part de la coentreprise à 83,5 % du capital d’Avtovaz.


Au-delà de 75 % des parts, l’actionnaire majoritaire doit, selon la loi russe, lancer une offre publique d’achat auprès des actionnaires minoritaires. Si au terme de l’OPA, la part de l’actionnaire majoritaire dépasse les 95 %, il doit lancer une OPR, proposant de racheter tous les titres restants.


Plombé par une lourde dette et des pertes creusées par la crise économique qui a frappé la Russie en 2014, Avtovaz avait annoncé à l’automne 2016 un vaste plan de redressement prévoyant une recapitalisation totale de plus d’un milliard d’euros, avec la participation de ses actionnaires.


Cette recapitalisation devrait s’achever en octobre.


Avtovaz, basé à Togliatti sur la Volga, a perdu plus de la moitié de ses employés lors de plans sociaux successifs appliqués depuis la crise de 2008-2009.


Ses ventes, comme celles de ses principaux concurrents, se sont effondrées lors de la crise de 2014-2015, mais ont rebondi depuis. Avtovaz est désormais numéro un d’un marché russe en pleine reprise.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

CDPQ: un nouveau fonds d'investissement pour le secteur de l'IA

Il servira à propulser des entreprises qui développent ou commercialisent des produits qui touchent ce secteur.

Défi Start-up 7: Biotifull poursuit son chemin

ENTREVUE. La start-up Biotifull a parcouru beaucoup de chemin depuis la 2e édition du Défi Start-up 7.

Défi Start-up 7: pourquoi intégrer un espace de co-travail?

ENTREVUE. Pourquoi les entrepreneurs devraient-ils considérer l'option d'intégrer un espace de co-travail?