General Motors du Canada ferme son usine d'Oshawa

Publié le 26/11/2018 à 10:47, mis à jour le 26/11/2018 à 11:44

General Motors du Canada ferme son usine d'Oshawa

Publié le 26/11/2018 à 10:47, mis à jour le 26/11/2018 à 11:44

[Photo: Bloomberg]

General Motors (GM) fermera son usine d’assemblage d’Oshawa, en Ontario, ainsi que quatre usines aux États-Unis dans le cadre d’une réorganisation mondiale qui verra la société se concentrer sur les programmes de véhicules électriques et autonomes.

Le constructeur automobile a annoncé ces fermetures dans le cadre d’une stratégie globale visant à transformer sa gamme de produits et son processus de fabrication afin de répondre à la demande changeante du secteur du transport. Ce plan permettra à l’entreprise d’économiser 6 milliards $ US d’ici 2020.

GM a également annoncé une réduction de 15 % du personnel contractuel salarié et salarié, ce qui comprend 25 % de moins de cadres.

Le géant américain de l’automobile prévoit abolir 14 700 postes en Amérique du Nord. Il s’agit aussi bien de postes de gestion que de postes sur les chaînes de montage.

Cette annonce a fait bondir le titre de GM à la Bourse de New York de plus de 5%, l'action atteignant 37,95$US peu avant 11H00. 

Justin Trudeau est profondément déçu

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a exprimé lundi sa « profonde déception » après l’annonce par le constructeur automobile américain General Motors de la fermeture de sept sites d’ici fin 2019, dont son usine d’Oshawa au Canada.

« Depuis des générations, les travailleurs de GM sont le cœur et l’âme d’Oshawa », ville située à une soixantaine de kilomètres à l’est de Toronto (Ontario), a indiqué M. Trudeau sur son compte Twitter. « Nous ferons tout en notre pouvoir pour aider les familles visées à se remettre sur pied. Hier, j’ai parlé à Mary Barra (PDG, ndlr) de GM pour lui exprimer ma profonde déception à l’égard de la fermeture de l’usine », qui emploie environ 2 500 salariés.

Les employés d'Oshawa réagissent

Des employés de l’usine d’assemblage de General Motors à Oshawa, en Ontario, avaient interrompu le travail lundi, en attendant d’en apprendre davantage sur le sort qu’on leur réserve.

Le syndicat Unifor, qui représente plus de 2500 travailleurs de l’usine avait confirmé avoir été informé « qu’il n’y aura plus de production à l’usine d’assemblage d’Oshawa après décembre 2019 ».

Selon le site internet de l’entreprise, l’usine d’Oshawa emploie 2522 ouvriers membres du syndicat Unifor. La production a commencé le 7 novembre 1953. Dans les années 1980, l’usine employait jusqu’à 23 000 personnes.

 


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

Près de 20% des restaurants fermeront à jamais

Depuis le 1er mars, 10 % des restaurants du pays ont fermé leurs portes de façon définitive.

PIB: chute brutale suivie d'un rebond, selon la BDC

25/03/2020 | François Normand

L’économiste en chef Pierre Cléroux prévoit une crise relativement courte au Canada, et ce, pour deux raisons.

À la une

COVID-19: attention, trop de PME anticipent une reprise normale

03/04/2020 | François Normand

ANALYSE - La reprise sera très différente des précédentes, car il faut rétablir la confiance économique et sanitaire.

Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par les données sur l'emploi

Mis à jour le 03/04/2020 | LesAffaires.com et AFP

La Bourse de New York termine en baisse après l'annonce de la perte de 701 000 emplois aux É-U en mars.

Le pétrole bondit à nouveau

03/04/2020 | AFP

Le pétrole a enregistré vendredi une deuxième séance de forte hausse consécutive.