General Motors du Canada ferme son usine d'Oshawa

Publié le 26/11/2018 à 10:47, mis à jour le 26/11/2018 à 11:44

General Motors du Canada ferme son usine d'Oshawa

Publié le 26/11/2018 à 10:47, mis à jour le 26/11/2018 à 11:44

[Photo: Bloomberg]

General Motors (GM) fermera son usine d’assemblage d’Oshawa, en Ontario, ainsi que quatre usines aux États-Unis dans le cadre d’une réorganisation mondiale qui verra la société se concentrer sur les programmes de véhicules électriques et autonomes.

Le constructeur automobile a annoncé ces fermetures dans le cadre d’une stratégie globale visant à transformer sa gamme de produits et son processus de fabrication afin de répondre à la demande changeante du secteur du transport. Ce plan permettra à l’entreprise d’économiser 6 milliards $ US d’ici 2020.

GM a également annoncé une réduction de 15 % du personnel contractuel salarié et salarié, ce qui comprend 25 % de moins de cadres.

Le géant américain de l’automobile prévoit abolir 14 700 postes en Amérique du Nord. Il s’agit aussi bien de postes de gestion que de postes sur les chaînes de montage.

Cette annonce a fait bondir le titre de GM à la Bourse de New York de plus de 5%, l'action atteignant 37,95$US peu avant 11H00. 

Justin Trudeau est profondément déçu

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a exprimé lundi sa « profonde déception » après l’annonce par le constructeur automobile américain General Motors de la fermeture de sept sites d’ici fin 2019, dont son usine d’Oshawa au Canada.

« Depuis des générations, les travailleurs de GM sont le cœur et l’âme d’Oshawa », ville située à une soixantaine de kilomètres à l’est de Toronto (Ontario), a indiqué M. Trudeau sur son compte Twitter. « Nous ferons tout en notre pouvoir pour aider les familles visées à se remettre sur pied. Hier, j’ai parlé à Mary Barra (PDG, ndlr) de GM pour lui exprimer ma profonde déception à l’égard de la fermeture de l’usine », qui emploie environ 2 500 salariés.

Les employés d'Oshawa réagissent

Des employés de l’usine d’assemblage de General Motors à Oshawa, en Ontario, avaient interrompu le travail lundi, en attendant d’en apprendre davantage sur le sort qu’on leur réserve.

Le syndicat Unifor, qui représente plus de 2500 travailleurs de l’usine avait confirmé avoir été informé « qu’il n’y aura plus de production à l’usine d’assemblage d’Oshawa après décembre 2019 ».

Selon le site internet de l’entreprise, l’usine d’Oshawa emploie 2522 ouvriers membres du syndicat Unifor. La production a commencé le 7 novembre 1953. Dans les années 1980, l’usine employait jusqu’à 23 000 personnes.

 

À suivre dans cette section


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

À la une

Les régimes de retraite et les véhicules immobilisés sont-ils flexibles?

BLOGUE INVITÉ. Peu importe le type de régime de retraite, les sommes qu’on accumule à l’intérieur sont «immobilisées».

Les blocages «doivent être levés maintenant», dit Trudeau

Il y a 57 minutes | AFP

« La situation actuelle est inacceptable et intenable », a déclaré M. Trudeau lors d’une conférence de presse.

Retarder la gratification immédiate en Bourse

BLOGUE INVITÉ. En ces temps de gratification instantanée, l'art de retarder la gratification se perd tranquillement.