Elle s'auto-équilibre, pas besoin de casque: BMW rêve la moto du futur

Publié le 12/10/2016 à 13:27

Elle s'auto-équilibre, pas besoin de casque: BMW rêve la moto du futur

Publié le 12/10/2016 à 13:27

Par AFP

Elle s'auto-équilibre, elle est connectée et si sure qu'il n'est pas nécessaire de porter un casque... BMW a dévoilé mardi à Los Angeles un prototype qui incarne sa vision de la moto du futur.

La Motorrad Vision Next 100, qui faisait mardi sa première mondiale à Los Angeles dans le cadre du 100ème anniversaire du constructeur allemand, est un prototype qui ne verra pas le jour avant au moins 2030.



Le numéro un mondial de la voiture haut de gamme terminait ainsi un tour du monde où le groupe a exposé de nouveaux concepts pour les marques de son groupe: une BMW sportive à la carrosserie flexible à Munich, une Rolls-Royce entièrement automatique présentée à Pékin, véritable salon sans même nécessiter un conducteur, et une Mini électrique à Londres.

Avec une structure en monobloc où le siège est relié à un tableau de bord digital comme une longue ligne aérodynamique, le corps de la Motorrad Vision Next 100 est creux et laisse apparaître le moteur.

«Son potentiel de connectivité, son système d'auto-équilibre aidera à protéger le conducteur à tout moment, il n'y aura plus besoin de porter un casque», assure Edgar Heinrich, directeur du design chez Motorrad, division de motos de BMW. Les vêtements du motard se feront aussi légers, plus stylés, et seront également connectés pour l'avertir de dangers ou obstacles sur la route.

M. Heinrich admet toutefois que faire de la moto sans protection reste pour l'instant un fantasme puisque de toutes façons, le port du casque est obligatoire dans de nombreux pays.

De même, la technologie d'auto-équilibrage, à base de gyroscopes, est encore au stade de développement.

«Nous ne prévoyons pas d'autonomie (complète) pour nos motos», a précisé M. Heinrich, au moment où toute l'industrie automobile est lancée dans une course aux véhicules sans conducteurs.

Les Etats-Unis sont le premier marché pour les motos de luxe comme celles de BMW, utilisées essentiellement pour le plaisir et non pour les déplacements quotidiens, a expliqué à l'AFP le président de Motorrad Stephan Schaller.

Les motos de plus de 500 cm3 représentent 200.000 unités écoulées chaque année aux Etats-Unis, dont BMW s'adjuge 4 à 5% de part de marché, et 890.000 unités dans le monde.

L'ensemble du marché des deux roues motorisées, de la bicyclette aux grosses motos luxueuses, atteint 114 millions dans le monde, avec l'Europe (Allemagne et France en tête) derrière les Etats-Unis, puis le Brésil, tandis que la Chine se développe à toute vitesse, précise-t-on chez BMW.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Daimler et BMW s'associent pour transformer la mobilité urbaine

22/02/2019 | AFP

Les grands constructeurs essayent de se préparer au déclin annoncé de la voiture particulière.

Incendies de moteurs: BMW poursuivi par des propriétaires

09/08/2018 | AFP

Un groupe de propriétaires sud-coréens de BMW a déposé une plainte au pénal contre ...

À la une

Pourquoi le Groenland aiguise les appétits américains (et la frénésie d'achat de Trump)

16/08/2019 | AFP

Problème: le Groenland n'est pas une de ces petites îles paradisiaques que les plus fortunés peuvent s'offrir.

Peur d'une récession?

16/08/2019 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. La machine à rumeurs est repartie, devrait-on s’en inquiéter?

Inversion de la courbe des taux aux États-Unis

Mis à jour le 14/08/2019 | AFP

Le taux d'intérêt sur les bons du Trésor américains à 10 ans est passé mercredi sous celui des bons à 2 ans.