United Airlines remplace son patron par un vétéran de l'aérien

Publié le 05/12/2019 à 11:35

United Airlines remplace son patron par un vétéran de l'aérien

Publié le 05/12/2019 à 11:35

Par AFP
Un avion de United Airline

(Photo: 123RF)

United Airlines (UAL) a annoncé jeudi un changement de patron, qui sera effectif à compter de mai 2020, confiant les rênes à Scott Kirby, dans l'entreprise seulement depuis trois ans, mais crédité du renouveau de la compagnie aérienne aux États-Unis.

Oscar Munoz, 60 ans, directeur général depuis octobre 2015, va céder son fauteuil à M. Kirby, 52 ans, son lieutenant et numéro 2 du groupe. M. Munoz deviendra président exécutif du conseil d'administration pendant un an, a détaillé le transporteur dans un communiqué.

Dans une vidéo publiée sur le site d'United, MM. Munoz et Kirby expliquent que le moment de passer le témoin était venu.

« Ceci est une transition en douceur », y déclare M. Munoz, qui revendique avoir débauché en 2016 son successeur chez American Airlines. « Nous avons un avenir radieux devant nous », ajoute M. Kirby.

Oscar Munoz avait pris les rênes d'United en octobre 2015 en remplacement de Jeffrey Smisek, ébranlé par une enquête sur des soupçons de conflits d'intérêts avec l'Autorité portuaire de New York et du New Jersey. Quelques jours après sa nomination, il avait été hospitalisé d'urgence, en raison d'une crise cardiaque.

M. Munoz était revenu aux affaires près de six mois plus tard et était une des rares personnes issues de la diversité à diriger une multinationale américaine.

Desservir les villes secondaires

Sous son règne, l'action a gagné 56 %, plus du double de l'indice regroupant les valeurs du transport aérien à Wall Street (+26 %).

Il est parvenu à faire regagner des parts de marché à United et a pacifié les relations avec les syndicats malgré l'abandon, sous la pression, d'un programme de primes basé sur la loterie jugé injuste par des employés.

Il n'a pas été épargné par des controverses, dont l'expulsion musclée d'un passager muni d'un ticket d'un vol surbooké en avril 2011. 

Les images de l'expulsion du Dr David Dao, un Américain d'origine vietnamienne, avaient fait le tour du monde. Au lieu de s'excuser, Oscar Munoz avait choisi de défendre ses salariés et avait qualifié M. Dao de « perturbateur et d'agressif ». 

Face au tollé et au plongeon de l'action en Bourse, il avait fait marche arrière pour finalement s'excuser. Le mal était fait.

Un an plus tard, United s'était retrouvé en première ligne suite au décès sur un de ses vols américains d'un bouledogue français, placé, à la demande d'un membre d'équipage, dans un compartiment à bagages.

Ces deux affaires ont notamment écorné l'image d'United Airlines, mais des initiatives prises par M. Kirby, le numéro 2 du groupe, ont permis d'améliorer la rentabilité.

Il a notamment repris et augmenté les vols de et vers les villes secondaires américaines, en faisant le calcul que cette stratégie allait déboucher sur de meilleures marges bénéficiaires malgré le risque possible de guerre des prix face aux autres compagnies.

United prévoit notamment une augmentation de 4 à 6 % de ces vols dans les prochains mois.

Ce pari semble avoir marché puisque United a vu son bénéfice net passer de 2,1 milliards de dollars en 2017 à 2,5 milliards en 2018. Sur les trois premiers trimestres de 2019, le bénéfice s'élève à 2,3 milliards de dollars.

En Bourse, l'action United Airlines est en hausse de plus de 6 % depuis le début de l'année malgré les déboires du Boeing 737 MAX, qui ont contraint la compagnie à annuler des milliers de vols.

À l'inverse, le titre d'American Airlines, affectée également par la crise du MAX, est en baisse de 14,7 %.

M. Kirby est un vétéran de l'industrie du transport aérien, très respecté par les marchés financiers pour sa fine connaissance des dossiers.

Il était convoité, selon les experts, par American Airlines, qui voulait le récupérer afin qu'il succède à son ancien mentor Doug Parker.

De 2006 à 2016, M. Kirby était aux côtés de M. Parker quand celui-ci a mené la fusion entre America West et U.S Air et ensuite le mariage entre U.S Air et American pour donner naissance à American Airlines, première compagnie aérienne américaine.

Un des défis auxquels il va devoir faire face désormais est d'améliorer la qualité du service client de United Airlines, selon les experts.

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Leaders, voici les 7 talents vitaux en temps de pandémie!

Il y a 16 minutes | Olivier Schmouker

BLOGUE. Continuer d'apprendre et de grandir, même quand il n'y a plus de budget formation? C'est possible!

Bourse: Wall Street digère des décrets de Donald Trump

Mis à jour le 10/08/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine la séance de lundi en ordre dispersé, digérant de nouvelles mesures de relance.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

10/08/2020 | LesAffaires.com et AFP

Les marchés asiatiques ont souffert des tensions sino-américaines grandissantes.