Un tribunal international pour juger les "criminels financiers" ?

Publié le 10/10/2008 à 00:00

Un tribunal international pour juger les "criminels financiers" ?

Publié le 10/10/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
"Je voudrais qu'au niveau des Nations unies, on ait le courage de chercher véritablement les responsables de ces crises économiques, tous ces spéculateurs", a-t-il demandé sur i>télé, montrant du doigt "des criminels économiques, des criminels financiers" qui "spéculent pour s'enrichir de manière totalement artificielle et mettent en péril" les emplois et "les vies qui sont derrière".

"Il faut maintenant qu'on ait un Tribunal pénal du commerce comme on a eu un Tribunal pénal international pour les crimes de guerre" en ex-Yougoslavie et au Rwanda, a-t-il proposé, dénonçant une "véritable gâchis, une honte" dans la crise financière actuelle.

José Bové a vivement critiqué le fait que les gouvernements mondiaux aient investi "2 000 milliards dans les banques (...) pour sauver un système économique artificiel", alors qu'il faudrait "simplement 10 milliards" pour régler le problème de la faim dans le monde. L'ensemble de "ce système de spéculation doit être entièrement révisé", a-t-il affirmé.

À la une

Le Canada se fait damer le pion par la Chine en Amérique du Sud

11/06/2021 | François Normand

ANALYSE. L'Europe s'inquiète de la perte de son influence économique dans le Mercosur. Le Canada, lui, regarde ailleurs.

Lumenpulse renonce à son retour en Bourse

11/06/2021 | Denis Lalonde

Lumenpulse, qui souhaitait revenir en Bourse à une valorisation d'un milliard de dollars, interrompt son PAPE.

Lumenpulse revient en Bourse avec une valeur d'un milliard

BLOGUE. Lumenpulse devient LMPG et revient en Bourse avec deux nouveaux partenaires québécois.